Élection au Mali : Le médiateur de la CEDEAO quitte Bamako sans accord avec la junte

publicite

Bamako (Mali) – Le médiateur de la Cédéao, Goodluck Jonathan a quitté la capitale malienne, Bamako, ce dimanche 20 Mars 2022, sans le moindre accord avec les autorités du pays à propos d’une quelconque date pour l’organisation d’élections. Les scrutins présidentiel et législatif étaient initialement prévus fin février 2022 mais n’avaient pas été tenus. 

La suite après cette publicité

En visite de travail de 48 heures au Mali, l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, a ouvert de nouveau le débat avec les autorités maliennes sur un chronogramme électoral, en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel.

C’est encore une fois bredouille que Goodluck Jonathan a quitté Bamako ce dimanche 20 Mars. Dans un communiqué, il a indiqué avoir eu des échanges approfondis avec le ministre des Affaires étrangères, à la tête d’une délégation gouvernementale.

Ce fut l’occasion pour lui de rappeler à Bamako la volonté de la CEDEAO de faciliter le retour de l’ordre constitutionnel dans ce pays.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page