Autisme au Burkina : L’association ABAPE pour un accompagnement communautaire

publicite

L’association burkinabè d’accompagnement psychologique et d’aide à l’enfance (ABAPE) célébrera la journée mondiale de l’autisme le 2 avril 2022. En prélude  à  la commémoration de cette journée, l’association  a organisé une conférence de presse ce mardi 29 mars 2022 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

 « Autisme et inclusion sociale : le rôle de la communauté pour une intégration effective« , c’est sous ce thème que se tiendra la journée mondiale de l’autisme. Ce thème, au dire de Boukari Pamtaba, psychologue et président de l’ABAPE, est interpellateur.

« La perception que l’on a du handicap en général, de l’autisme en particulier fait l’objet de rejet, de mépris et des messages dévalorisants de l’enfant autiste voire la famille. Le droit de l’enfant autiste n’est pas respecté pourtant c’est une personne à part entière», dit-il.

Pour le président de l’ABAPE, il faut un changement de comportement au niveau communautaire car dit-il « la plus part des enfants handicapés sont des acteurs capables de bâtir une nation avec les autres, ils ne doivent pas être en marge de la société », confie-t-il.

 Le rôle des instituts existants

La commémoration de la journée internationale de l’autisme le  2 avril se révèlera comme un cri de cœur pour le président du l’ABAPE pour que la communauté puisse être réceptive et un élément facilitateur pour accompagner les instituts existants qui préparent les enfants à affronter les handicaps majeurs et intégrer la société.

« Tant qu’il n’y a pas une action de coordination entre les instituts existants et la communauté, tout ce que nous faisons comme travail va forcément avoir un impact sur le terrain », dit-il. Ces instituts à l’image de l’ABAPE donnent espoir aux parents qui ont des enfants atteints d’autisme.

Tignasse Tanchoulougou, parent d’un d’autiste,  se dit satisfait de l’évolution de leur enfant grâce au centre de suivi et de prise en charge psycho éducatif des enfants et adolescents en situation de handicap  mental. 

« Mon enfant, ça n’allait pas du tout. Ça fait 2 à 3 ans qu’il est au centre, je sens qu’il y a de l’amélioration », témoigne-t-il. 

 Il faut noter que l’autisme est un trouble relationnel qui affecte l’enfant au niveau de la communication. Un enfant qui a des troubles autistiques, c’est un enfant qui est  en retrait avec les autres, il n’interagit pas avec les autres.

Au Burkina, la journée mondiale de l’autisme sera commémoré à travers un panel le 1er avril 2022, une marche dénommée ‘’je marche pour l’autisme’’ le 2 avril 2022, suivie d’une cérémonie à l’ABAPE où il y aura des témoignages de certains parents. 

Saly OUATTARA

Burkina24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page