Les fidèles musulmans prient pour la paix au Burkina Faso

Dans le cadre des trois jours de prière décrétés par le gouvernement du Faso, la communauté musulmane, ce vendredi 15 avril 2022, a prié pour le retour de la paix au pays des Hommes intègres. C’était en présence d’une délégation des membres du gouvernement à la grande mosquée de Ouagadougou, au cours de la grande prière du vendredi. 

La suite après cette publicité

A sa sortie du conseil des ministres du 13 avril 2022, le ministre des affaires religieuses Issaka Sourwema annonçait des journées de prières pour la paix au Faso. La communauté musulmane a embrassé cette idée, ce vendredi 15 avril 2022, en priant, comme dans différentes mosquées du Burkina, dans la grande mosquée de Ouagadougou, pour le retour de la paix.

Cette prière s’est axée sur des « Douah » implorant le retour de la paix au Burkina Faso. Il s’est agi par la même occasion, de prier pour que tout musulman sur la terre du Faso, puisse apporter sa contribution au retour de cette paix tant recherchée depuis 2015.

Par cette action, le gouvernement à travers son ministre en charge des affaires religieuses n’entend pas appeler les Burkinabè à prier, car selon Issiaka Sourwema «  on sait déjà que les gens prient tous les jours ». Mais, a-t-il ajouté « la fédération nous avait promis de faire cette prière pour le Burkina. Elle l’a dit, elle l’a fait. Nous savons tous que la FAIB  fait ce travail depuis longtemps sans qu’on ne lui demande. Nous sommes juste venus la soutenir, afin de la revigorer dans son action quotidienne ».

Une démarche importante et arrivée à un moment opportun, à en croire les dires du vice-président de la communauté musulmane, El Hadji Lassani Soré. « C’est un honneur pour nous de recevoir les autorités, venues nous assister dans nos prières, au nom du président.

Nous avons prié ensemble et avons fait des Douah, des bénédictions pour tous les Burkinabè. Nous avons prié pour le retour de la paix au pays comme nous le faisons d’habitude d’ailleurs. Merci beaucoup aux autorités pour cette noble initiative. Nous allons toujours continuer à prier pour le pays, que les autorités nous demandent ou pas, qu’elles soient là ou pas », a-t-il insisté.

Issaka Sourwèma

C’est donc parti pour trois jours de spiritualité pour le retour de la paix au Faso soit du 15 au 17 avril 2022. Aussi, à l’image de la grande mosquée de Ouagadougou, plusieurs autres mosquées de la ville notamment la grande Mosquée Sunnite et de toute l’étendue du territoire ont également prié pour la paix.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page