Festival Jazz à Ouaga : Rendez-vous du 29 avril au 07 mai 2022

Ce vendredi 22 avril 2022, le comité d’organisation du festival « Jazz à Ouaga » était face aux hommes de médias pour annoncer  les grandes lignes de la 30e édition du festival. C’est sous le thème « Jazz à Ouaga : 30 ans au service de la musique » que se tiendra cette édition anniversaire du 29 avril au 07 mai 2022.

La suite après cette publicité

Durant neuf (09) jours, l’institut Français et la place de la nation de Ouagadougou vibreront au rythme du festival Jazz à Ouaga. Pour cette année 2022 qui marque les 30 ans du festival Jazz à Ouaga, les hostilités se dérouleront du 29 avril au 07 mai 2022. Le thème retenu est « Jazz à Ouaga : 30 ans au service de la musique ».

Pour le président du comité d’organisation Abdoulaye Diallo, Jazz à Ouaga a engrangé beaucoup de résultats en 30 ans d’existence, ces résultats qui auront contribué à l’essor de la culture burkinabè.

« Il n’y a pas beaucoup de festivals qui font 30 ans, donc c’est déjà un gros résultat de tenir pendant 30 ans et de continuer à donner une programmation aussi riche. Il y a beaucoup d’artistes qui ont vu leurs carrières décoller grâce à Jazz à Ouaga. Nous avons démocratisé le Jazz. Nous avons permis à tous les publics d’accéder au Jazz pour qu’il ne soit pas réservé à une élite. Aujourd’hui nous sommes à plus de 60% de Burkinabè et 40% d’expatriés. Ce qui était l’inverse avant », a-t-il développé.

Abdoulaye Diallo
le président du comité d’organisation Abdoulaye Diallo

Abdoulaye Diallo a expliqué que plusieurs innovations seront au programme de cette édition anniversaire. Au nombre des innovations énumérées par le président du comité d’organisation, il y a  une conférence sur l’histoire du jazz, un village Jazz à Ouaga sur quatre jours au niveau de la place de la nation, les apéros Jazz à 19h tous les soirs à la K’fète de l’institut français, etc.

Ce trentième anniversaire aura la particularité de réunir une centaine d’artistes venant du Burkina Faso, de la Cote d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée, du Mali, du Tchad, de la France, du Sénégal…

La problématique de la question sécuritaire a été abordée lors de ce point de presse. Pour rassurer les éventuels festivaliers, Abdoulaye Diallo a laissé entendre qu’un dispositif sécuritaire sera mis en place afin d’assurer la quiétude des participants.

« Le contexte sécuritaire nous amène à avoir un budget de sécurité qui prend en compte le volet sécuritaire. Tout est pris en compte pour que la police, la gendarmerie et même les militaires soient mobilisés pour assurer la sécurité entre les deux lieux essentiels de la tenue du festival », a expliqué Abdoulaye Diallo.

Tout en émettant le souhait que le public sorte massivement, pour ces moments de convivialité et de partage, Abdoulaye Diallo a sous-entendu que le plus gros défi est la mobilisation du public

« Les temps sont durs, mais on doit vivre. C’est important qu’on vive. Les gens ne veulent pas qu’on vive mais nous on doit vivre. On doit se battre pour vivre, on doit positiver, on doit créer l’espoir. Venez autour des 30 ans de Jazz à Ouaga, nous allons créer l’espoir », a-t-il formulé.

Un mini concert avec les « Guitar Heroes » a également eu lieu en cette soirée en guise d’avant-gout au grand festival qui se tiendra dans les prochains jours.

Flora KARAMBIRI

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page