Ramadan 2022 : À travers une rupture collective, des jeunes prient pour la paix au Burkina Faso

Le bureau du secrétariat national chargé de la mobilisation des jeunes du congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a organisé une rupture collective de jeûne ce mardi 26 avril 2022, au siège de leur parti à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Les jeunes du parti de l’épi et de la daba ont  tous ensemble dans un esprit de fraternité rompu le jeûne au  siège national de leur parti sis sur l’avenue Kwamé Nkrumah, ce mardi 26 avril 2022. C’est une initiative qui vise à renforcer la cohésion sociale et la fraternité entre les jeunes du parti, a indiqué Modeste Ouédraogo, secrétaire national chargé à la mobilisation des jeunes du CDP

Modeste Ouédraogo, secrétaire national chargé à la mobilisation des jeunes

Le mois de ramadan, c’est aussi un grand mois de prière, c’est ainsi qu’à la même circonstance, les jeunes du CDP en compagnie de certains cadres du parti ont prié pour le pays afin que Dieu étende sa main en ces moments difficiles  marqués par la crise sécuritaire.

«Véritablement, nous savons qu’à travers les différentes prières, les premières autorités de notre pays vont pouvoir trouver des solutions idoines pour que la paix règne au Faso, pour que le vivre-ensemble règne, et cela dans une réconciliation vraie et sincère entre les fils et filles du Burkina Faso», a-t-il ajouté.

Les jeunes de CDP, en train de prier pour la paix au Burkina Faso

Pour lui, la jeunesse est un grand acteur pour le vivre-ensemble. C’est ainsi qu’il a invité ses camarades jeunes du parti à œuvrer dans le sens à promouvoir la paix et la cohésion sociale.

«Voilà pourquoi, nous voulons aujourd’hui davantage demander que la jeunesse du CDP soit cette jeunesse là, vecteur de sagesse, soit une jeunesse également qui prône la réconciliation. Une jeunesse qui va se mobiliser derrière les actions en cours (la transition, ndlr) pour que notre pays recouvre la paix», a-t-il renchéri.

Le premier vice-président du CDP, Boubacar Sannou a, quant à lui rappelé que le carême est un moment où le partage est encouragé. Et cette rencontre de partage, selon lui, permet de solidifier les liens de solidarité entre les militants  du parti en général et les jeunes en particulier.

Boubacar Sannou, premier vice-président du CDP

Il a souligné que cette initiative s’inscrit dans une dynamique de soutien à l’initiative du président Damiba qui a demandé aux Burkinabè de chaque fois consacrer un peu de leur temps à adresser des prières à Dieu pour accompagner l’action militaire  sur le terrain et d’autres actions qui se mènent pour le retour de la paix au Burkina Faso.

À la suite du secrétariat de la jeunesse, le secrétariat des femmes du CDP a annoncé une rupture collective de jeûne au siège du parti, le samedi 30 avril 2022.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page