Burkina : La FAO offre des équipements de lutte antiacridienne au ministère en charge de l’agriculture

La représentation de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Burkina Faso a octroyé des équipements de lutte antiacridienne au ministère en charge de l’agriculture ce lundi 27 juin 2022 pour anticiper une réponse rapide et efficace contre l’invasion des criquets pèlerins. Le coût total d’acquisition de ce matériel s’élève à près de 167 millions de francs CFA, selon le donateur. 

La suite après cette publicité

Il s’agit entre autres des boussoles, des téléphones satellitaires, des compteurs à main, des loupes, des groupes électrogènes, des tables métalliques pour campagne, des combinaisons, des bottes et d’une jeep de double cabine que la FAO a offerts au ministère en charge de l’agriculture.

Ces équipements viennent compléter la réponse globale de la FAO à la menace des criquets pèlerins dans les pays ouest-africains pour une action anticipatrice et une réponse rapide en cas d’invasion de ces insectes volants dévastateurs des cultures.

Dauda Sau, représentant résident de la FAO au Burkina Faso

Dauda Sau, représentant résident de la FAO a rappelé que l’agriculture est un levier important pour le développement de l’Afrique et notamment pour le Burkina Faso. «Mais sa productivité reste faible entre autres des chocs exogènes majeurs à laquelle il urge d’adresser des réponses idoines pour réaliser la vision “Faim zéro” à l’horizon 2030», a-t-il laissé entendre.

Il a aussi complété que pour renforcer les capacités techniques et opérationnelles des acteurs de la lutte antiacridienne, la FAO a pu faire suivre ces dotations par des sessions de formation sur les techniques de prospection et d’utilisation du matériel doté.

Une partie du matériel offert par la FAO au ministère en charge de l’agriculture

Dr Delwendé Innocent Kiba, ministre en charge de l’agriculture a,  pour sa part, fait comprendre que l’agriculture burkinabè est constamment exposée à l’action des nuisibles des cultures, dont le criquet pèlerin réduisant les performances des exploitations agricoles et impactant négativement la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.

Innocent Kiba, ministre en charge de l’agriculture

«Au cours des deux campagnes agricoles écoulées, les prévisions du service d’information sur le criquet pèlerin de la FAO annonçaient un risque d’invasion acridienne depuis la corne d’Afrique.

Avec l’appui de la FAO, notre département a élaboré un plan de réponse antiacridienne qui intègre un appui pour le renforcement des capacités techniques et opérationnelles des services compétents pour gérer opérationnellement la réponse», a-t-il dit.

Parmi les équipements offerts par la FAO, il y a des matériels scientifiques qui, selon les propos d’Innocent Kiba vont permettre de mener des recherches et d’anticiper  les attaques et les invasions des criquets pèlerins.

«Bien entendu, il y a d’autres matériels notamment de positionnement géographique, des  GPS et des  téléphones satellitaires pour permettre à nos équipes au niveau des différents postes de surveillance de pouvoir être très opérationnels et contribuer de façon efficiente à la sécurité alimentaire en faisant en sorte que les cultures soient protégées davantage», a-t-il souligné en rassurant au donateur que le matériel reçu sera utilisé en bon escient.

Il convient que de signifier que ce don a été rendu possible grâce à l’appui des coopérations britannique et coréenne.

Willy SAGBE

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page