Rencontre entre Damiba, Roch et JBO : « Le CDP apprécie à sa juste valeur » (Achille Tapsoba)

L’aille dite historique du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a informé de la tenue prochaine du 8e congrès ordinaire du parti ordonné par le président d’honneur, Blaise Compaoré. C’était lors d’un point de presse tenu ce 29 juin 2022 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Une rencontre « de haut niveau à la recherche d’une sortie de crise » a eu lieu les 24 et 25 mai 2022 entre les deux pans du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) à savoir l’aille dite historique dirigée par Achille Tapsoba et l’aille dite futuriste dirigée par Eddie Komboïgo, avec Blaise Compaoré, le fondateur et président d’honneur.

Dans le contenu d’une lettre traduisant la réponse de Blaise Compaoré lue par Achille Tapsoba, des irrégularités ont été signalées dans la tenue du congrès organisé par Eddie Komboïgo. De ce fait, le président d’honneur demande la réorganisation du 8e congrès afin de relancer le parti, selon les explications d’Achille Tapsoba.

« Le siège ce n’est pas un bien privé de monsieur Eddie »

A entendre les responsables de l’aille dite historique du CDP, des démarches sont entreprises auprès de l’autorité afin d’annuler le congrès organisé par Eddie Komboïgo. Si jusque là les activités de l’aille d’Achille se tiennent hors du siège du CDP, son occupation est pour bientôt, selon Salif Sawadogo.

« Nous sommes suffisamment bien éduqués, nous savons que nos militants sont impatients d’aller au siège. Nous y serons. Mais nous nous donnons le temps d’y aller. Le siège, ce n’est pas un bien privé de monsieur Eddie », a laissé entendre le premier vice-président de l’aille dite historique du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), Salif Sawadogo.  

« Le CDP appelle à la libération des prisonniers de fait en politique »

En lien avec l’actualité, Achille Tapsoba et ses camarades saluent la rencontre entre le président du Faso et les anciens présidents. « Le CDP apprécie à sa juste valeur la récente rencontre entre les anciens présidents Ouédraogo et Kaboré avec le président Damiba, un acte fécond pour la réconciliation des filles et fils du Burkina Faso. 

Le CDP encourage le président de la Transition à poursuivre dans cette démarche en créant des conditions propices pour la participation prochaine à ce conclave du moment du président Blaise Compaoré et de tous ceux qui ont occupé les plus hautes fonctions du Burkina. Dans le même ordre d’idée, le CDP appelle à la libération des prisonniers de fait en politique », a déclaré Achille Tapsoba

Akim KY 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page