Les chefs traditionnels au secours de la République !

Les chefs supérieurs coutumiers et traditionnels du Burkina Faso, notamment les principales têtes couronnées du pays, ont fait une déclaration commune, traduite en plusieurs langues et portant sur la situation nationale. 

Les dépositaires des traditions et coutumes invitent notamment les autorités à « concentrer toutes leurs énergies dans la lutte contre le terrorisme, le recouvrement de l’intégrité du territoire »; interpellent les acteurs politiques, administratifs, religieux et coutumiers sur « leur devoir de veiller au respect de l’intégrité de chaque communauté » ; appellent les filles et fils du pays qui ont pris des armes contre leur patrie à « revenir à la maison » et invitent les Burkinabè dans leur grand ensemble à « cultiver le sentiment d’appartenance à une même Nation et le vivre-ensemble ».

La suite après cette publicité

C’est bien l’une des rares fois que les « Majestés » sortent du bois ; preuve qu’il y a vraiment péril en la demeure ! Le sort n’étant toujours pas conjuré et vu la malédiction qui semble s’abattre sur le Burkina, les Bonnets rouges et autres couleurs donnent ainsi de la voix dans l’espoir d’être entendus. Ce qui présage davantage de sacrifices et d’incantations, même s’ils ne l’ont pas dit expressément.

Cependant, ils ont beau avoir, pour l’essentiel d’entre eux, une certaine légitimité auprès des populations locales, l’on a bien peur que leurs voix restent inaudibles dans le fracas des armes qu’imposent ces hommes sans foi ni loi qui ne respectent rien, même pas le « Naam ». D’ailleurs, ils sont nombreux ces chefs traditionnels à être tombés sous les balles meurtrières des terroristes qui ont couvert de sang le bonnet déjà pourpre.

L’on ne pourra pas reprocher aux gardiens de nos coutumes de n’avoir pas joué leur partition. Par cette sortie salutaire et l’unité qu’ils ont montrée, ils ont pris leur part de lutte. A leurs sujets d’en prendre de la graine, même si les « Rois » se sont bien gardés de se prononcer sur les sujets politiques de l’heure notamment l’agenda de la Transition, la situation de Roch Marc Christian Kaboré.

La Rédaction

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page