CASEM 2022 : Bassolma Bazié invite à une conjugaison d’efforts pour relever les défis

Le ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale (MFPTPS) a tenu la 1ere session ordinaire du Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) de l’année 2022, ce jeudi 07 juillet 2022.

La suite après cette publicité

Conformément aux dispositions du décret N°2005 483/PRES/PM/MIFPRE du 27 septembre 2005 portant création, attribution, composition et fonctionnement des organes d’administration, de gestion et d’évaluation au sein des départements ministériels, le Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) est chargé, entre autres, d’adopter les programmes et rapports d’activités du ministère, d’évaluer ses performances générales, de prendre des résolutions et de formuler des recommandations à l’attention de l’autorité compétente.

A cet effet, le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection Sociale (MFPTPS) a organisé la première session de son CASEM pour l’année 2022, ce jeudi 7 juillet 2022.

De façon générale, l’objectif du présent CASEM est d’examiner le rapport d’activités 2021 du ministère et de dégager des perspectives en vue de consolider et d’améliorer les actions de bonne gouvernance du travail décent.

Ainsi donc, pour ce qui est du rapport d’activités 2021, le rapport indique que « plusieurs actions ont été menées, toute chose qui a permis d’atteindre un taux global de réalisation des activités de 76,40% », à en croire Bassolma Bazié, ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale.

Par ailleurs, il fait un aperçu des actions réalisées au compte de l’année 2021. « L’organisation transparente des concours de la fonction publique ; la prise des actes de carrières ; la poursuite des actions de réforme de l’administration ; la poursuite de la promotion du dialogue social ; la relecture du code du travail dont le projet est transmis à l’AN ; l’adoption des lois n°003 et n°004 sur la sécurité sociale des agents publics et des travailleurs du privé ; l’opérationnalisation progressive de l’assurance maladie universelle », énumère-t-il.

Au regard de ces actions réalisées, le chef du département de la fonction publique ne peut que se réjouir. Cependant, il exprime ses félicitations à l’ensemble des acteurs pour la réalisation de ces performances, en dépit des conditions assez difficiles de travail. Mieux, il rassure sa disponibilité et son engagement pour les nouveaux défis à relever.

« Réformes institutionnelles et mise en œuvre de l’agenda de la transition : quelles contributions du MFPTPS »

Parlant justement des défis à relever, ils ne sont pas des moindres. Pour le compte de l’année 2022, un programme d’activités provisoires avait été élaboré par le ministère de la fonction publique, dans le cadre de l’opérationnalisation des politiques auxquelles il participe, à la mise en œuvre conformément aux politiques sectorielles, et au plan national de développement économique et social (PNDS). Cependant, l’élaboration de l’agenda de la transition, déclinant de nouvelles priorités commande leur prise en compte dans le programme d’activités pour le reste de l’année.

Pour ne citer que quelques-uns, les défis à relever s’articulent essentiellement autour des points suivants : « La gestion efficace des ressources humaines de l’administration publique ; la poursuite et la modernisation de l’organisation des concours ; l’amélioration de la qualité du service public offert aux citoyens ; la systématisation du recrutement par appel à candidatures des directeurs généraux des entreprises et des établissements publics ; la poursuite de l’authentification des diplômes des agents de la fonction publique ; la promotion du dialogue social en milieu de travail ; la poursuite de l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle ; le renforcement des capacités techniques, matérielles, infrastructurelles et financières du MFPTPS dans ses domaines de compétence », renseigne Bassolma Bazié.

Bassolma Bazié, ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale

Pour terminer, il rappelle que l’atteinte de ces objectifs nécessite la conjugaison des efforts de chacune et chacun. Les échanges ont porté sur la thématique « Réformes institutionnelles et mise en œuvre de l’agenda de la transition : quelles contributions du MFPTPS ».

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page