Propos de l’ambassadeur de la France au Burkina : Nouvelle vision exige des « excuses publiques »

Ceci est une déclaration de Nouvelle vision (NOVI) sur la sortie de l’ambassadeur de la France au Burkina le 14 juillet 2022.

C’est avec consternation que la Nouvelle Vision, le parti de la jeunesse, qui tend à se battre pour la souveraineté et contre l’ingérence des pays étrangers dans les affaires internes de notre pays, a appris les propos extravagants et insultants d’un diplomate, en l’occurrence Monsieur Luc Hallade, ambassadeur de la République Française au Burkina Faso.

La suite après cette publicité

Pour la Nouvelle Vision, les propos de Luc Hallade sont une insulte à toute la jeunesse burkinabè qui lutte pour l’indépendance totale de notre pays.

En pensant s’adresser à une catégorie de personnes, par dessein ou par ignorance, Monsieur l’ambassadeur a insulté la nation burkinabè toute entière. Car il n’y a pas ce burkinabè qui ignore le double jeu de la France. Il ne s’agit pas d’une accusation sans preuve. Même des anciens Présidents Français, des anciens ministres et hauts-cadres français, ont prêté ce double jeu à la France. D’ailleurs si Monsieur Hallade ne l’a pas encore fait, nous lui invitons à lire le livre Rwanda, la fin du silence : témoignage d’un officier français de Guillaume Ancel ancien officier Français qui a servi plus de 25 ans dans l’armée Française.

Aussi, il nous convient de rappeler à Monsieur l’ambassadeur que le drame que nous vivons, ces milliers de morts, ces millions de déplacés, ces misères, ce rétrécissement de nos territoires du sahel, sont, seront et demeureront pour toujours une responsabilité de la France. Votre pays, dirigé par Nicolas Sarkozy en son temps, fait partie des plus grands responsables de l’insécurité dans le sahel. Sans la destruction de la Libye par la France avec ses complices, le sahel aujourd’hui serait un havre de paix et de tourisme.

Est-ce une accusation sans preuve ? Le dossier SANKARA qui se trouve en France, est-ce une accusation sans preuve ? Le génocide Rwandais est-ce une accusation sans preuve ? La France a les mains souillées de sang africain.

Nous faire croire que la France ne joue pas un double jeu, c’est comme nous faire croire en l’amour d’une prostituée.

Si Monsieur Hallade a pu tenir de tels propos devant des officiels burkinabè, c’est bien par mépris et esprit de supériorité face au peuple burkinabè avec la complicité de ceux qui ont dirigé ce pays. Qu’à cela ne tienne, nous sommes convaincus qu’un jour, nous serons totalement libres de la France, de ses valets locaux et nous imposerons le respect de notre peuple au reste du monde. Ce n’est qu’une question de temps. Et Monsieur Hallade sans avoir de remords pour ses propos du 14 juillet, se permet de nous mettre au défi, encore une fois, ce 21 juillet.

Par cette déclaration, la nouvelle Vision demande aux autorités burkinabè d’exiger :

Une excuse publique à la nation de l’ambassadeur Français Luc Hallade ;

Le départ sans délai de Monsieur Luc Hallade du territoire burkinabè.

Aussi nous invitons les autorités burkinabè à rompre tous les accords militaires avec la France.

Et nous tenons a informé le diplomate français que le Burkina d’aujourd’hui n’est plus celui d’hier et que notre jeunesse est engagée à tourner la page de la France-Afrique avec ou sans ses dirigeants.

Par conséquent, nous invitons le peuple burkinabè a être mobilisé et prêt pour la lutte contre l’impérialisme français. La France est un pays ami, mais la politique française est notre ennemi au même titre que nos citoyens qui la soutienne.

Le Président

Abdoudramane SAWADOGO

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page