Réconciliation nationale : Le Naaba Tigré de Dakola marque son accord  

Ceci est une déclaration de Naaba Tigré de Dakola sur la réconciliation nationale.

Prenant pleinement appui sur la rencontre historique et patriotique entre le chef de l’Etat et les chefs traditionnels du Burkina Faso, je confirme et marque mon accord pour accompagner la transition dans la quête de ses objectifs de Réconciliation, de Refondation et de Restauration.

La suite après cette publicité

Nous, chefs traditionnels du Burkina Faso, sommes par excellence les dépositaires des valeurs ancestrales et culturelles de nos populations. Dès lors, aucun chef traditionnel digne de nom ne peut refuser le pardon à son sujet, ni son enrôlement pour la Défense de la patrie menacée.

Dans les jours à venir, je mobiliserai avec le concours des chefs de villages et de cantons de notre zone d’influence, le maximum de populations pour marquer notre totale adhésion à la réconciliation nationale et pour renouveler notre soutien à transition dans sa rapide conquête.

La transition n’a pas d’autre choix que la réussite et son échec serait la nôtre aussi.

Tous ensemble debout pour répondre à l’appel de la patrie en danger.

Naaba Tigré de Dakola

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Faites attention à la mossification du Pays, cela engendrereait une autre crise social. Il y a pas de Naaba Tigré de Dakola. Il y a le Dakola Pè qui est le Chef coutumier de Dakola. celui-là n’est que le chef de la communauté mossi de Dakola.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page