Startup challenge Moov Africa 2022 : Les candidats Burkinabè optimisent leurs projets

La compétition ‘’Moov Africa Startup Challenge’’ a entamé la 5e phase de son programme. Cette phase se veut une opportunité donnée au 10 candidats de parfaire leurs projets. Le lancement a eu lieu ce lundi 8 août 2022 à Ouagadougou. C’est Wakat Lab, un incubateur d’entreprise orienté sur des projets numériques et technologique, qui abritera la formation durant quatre semaines.

La suite après cette publicité

Débuté depuis plusieurs semaines et après de nombreuses étapes de sélections, la compétition ‘’Moov Africa Startup Challenge’’ est à sa 5e phase. Pour cette phase, ce sont 10 candidats qui ont été retenus. Durant 4 semaines, ces 10 jeunes entrepreneurs sélectionnés vont bénéficier d’un programme d’accélération de leurs projets.

Il s’agira pour cette étape d’aider les candidats à élaborer un plan qui contient toutes les informations nécessaires et détaillés pour présenter et lancer leurs produits sur le marché.

Le programme d’accélération se déroulera à Wakat Lab. Un incubateur d’entreprise orienté sur des projets numériques et technologique afin d’accompagner les startups sélectionnées dans leurs plans de croissance en vue de leur faciliter l’accès à un réseau de mentors, d’experts et d’investisseurs.

Abdoulaye Bassolé, directeur réseau de Moov Africa Burkina Faso.
Abdoulaye Bassolé, directeur réseau de Moov Africa Burkina Faso.

« Avec Wakat Lab durant ces 4 semaines, l’objectif c’est de les accompagner à porter leurs projets à maturité de sorte à ce qu’ils soient du concret. Pas seulement qu’ils soient des projets documentés mais des projets qui pourront être démontrés. Par exemple celui qui dit qu’il va fabriquer un robot, on verra le robot opérationnel à la fin du projet », a expliqué Abdoulaye Bassolé, directeur réseau de Moov Africa Burkina Faso.

Lire également 👉Startup challenge Moov Africa 2022 : Les candidats du Burkina affûtent leurs armes  

C’est une démarche très importante au regard de ses avantages qui en découleront. Ce n’est par Serge August Zaongo, promoteur de Kogl weefo (Anti Vol Moto), qui dira le contraire. Au sortir de ce programme d’accélération, ce dernier espère arriver à conquérir le marché sous-régional avec son produit.

« Kogl weefo est un anti vol connecté, qui est un quasi impossible tout vol d’engins. L’idée est partie d’un constat de vol sous les selles de la moto. De ce constat nous sommes allés sur un certain nombre d’investigations et nous nous sommes rendus compte qu’autour de nous on connait au moins une personne qui a été victime de vol de moto.

Pour nous, il était important de développer une solution qui permet d’alerter l’utilisateur en temps réel sur toute tentative dinfraction sur son engin. L’objectif après ces 4 semaines, c’est d’attaquer le marché pour pouvoir l’implanter sur le plan national et pourquoi pas dans la sousrégion », a laissé entendre Serge August Zaongo.

Serge August Zaongo promoteur de Kogl weefo

A la fin de ce programme d’accélération, les 10 startup devront passer devant un jury pour présenter chacun son projet finalisé. Trois d’entre eux seront sélectionnés et récompensés. Le lauréat représentera le Burkina Faso au Maroc en opposition avec les 10 meilleurs challengers du groupe Maroc Telecom.

Flora KARAMBIRI et Micheline OUEDRAOGO(Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page