Meilleure prise en compte des ODD dans le Grand Ouaga : Les acteurs en conclave

La commune de Ouagadougou a organisé ce vendredi 12 août 2022 à Ouagadougou, un atelier de concertation territoriale sur le suivi des objectifs de développement durable (ODD) dans chaque secteur et dans chaque village du grand Ouaga. Cet atelier qui a regroupé les présidents des délégations spéciales a pour but de développer des stratégies fiables pour permettre le suivi des ODD tout en impliquant les acteurs locaux.  

La suite après cette publicité

Pour accompagner l’opérationnalité de la communauté de communes du grand Ouaga (union entre la commune de Ouagadougou et 9 autres), la mairie de Ouagadougou a bénéficié de la mise en place d’un projet dénommé « Projet d’Appui à la croissance économique et à la gouvernance métropolitaine du Grand Ouaga (PAGO) ».

Les participants au cadre de concertation
Les participants au cadre de concertation

Dans le cadre de la mise en œuvre du PAGO, il a été organisé un atelier ce vendredi 12 août, afin de parvenir à la constitution d’un outil qui permettra d’évaluer la prise en compte des ODD dans la gouvernance et la planification du grand Ouaga et prioriser les ODD pertinents en vue de leur suivi.

« Cet outil, d’une importance capitale va faciliter la collecte des données désagrégées permettant ainsi de suivre et évaluer la mise en œuvre des ODD dans chaque secteur et village du grand Ouaga.

Nous disposerons à terme, d’une base de données fiables régulièrement mises à jour qui va orienter les investissements et les actions de développement vers les cibles prioritaires », a expliqué, Kiemtore Mamounata, 3éme vice-présidente de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou, représentante du président de la délégation de la commune de Ouagadougou.

Kiemtore Mamounata, 3éme vice-présidente de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou,
Kiemtore Mamounata, 3éme vice-présidente de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou,

Valentin Bayili, coordonnateur du PAGO, a laissé entendre que cet atelier doit permettre une nouvelle vision, une nouvelle façon de faire et ne plus penser Ouaga mais penser grand Ouaga en intégrant les autres communes.

«Aujourd’hui, ce projet de grand Ouaga qui a un appui institutionnel va permettre de construire cette vision de pouvoir lui apporter tous les matériaux administratifs nécessaires pour sa bonne gestion.

Il permettra de travailler à déférer une vision à long terme à l’horizon 2050 et travailler de manière synergique avec les départements ministériels, les structures déconcentrées, les mairies d’arrondissements et les mairies des communes du Grand Ouaga. 

Aussi, de parvenir à définir ensemble des indicateurs de suivi de ce que nous sommes en train de faire. Cela nous permettra de prioriser et ne pas investir où déjà les choses sont abondantes mais d’investir où le besoin est », a développé de manière plus approfondie, Valentin Bayiri.

Valentin Bayili, coordonnateur du PAGO
Valentin Bayili, coordonnateur du PAGO

Il ajouté plus loin que dans chaque village ainsi que dans chaque secteur de Ouagadougou, une grande compagne de collecte de données sera faite au mois de septembre pour permettre de faire le point, de mieux renseigner les indicateurs et assoir une gouvernance vertueuse.

Il est attendu que de ses échanges, découlent des recommandations pertinentes dont la mise en œuvre permettra de gagner le pari de l’opérationnalisation des ODD dans toutes les communes de la future métropole.

Lire aussi 👉Burkina Faso : Plus de trois milliards de FCFA pour opérationnaliser le Grand Ouaga

Il faut noter que le Grand Ouaga comporte 10 communes : Ouagadougou, Saaba, Loumbila, Koubri, Pabré, Komsilga, Komki-Ipala, Bingo, Tanghin-Dassouri et Sourgbila.

Flora KARAMBIRI et Micheline OUEDRAOGO (Stagiaire)

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page