49 soldats ivoiriens au Mali : « J’ai noté la disponibilité du Mali à dialoguer » (Macky Sall)

Le président du Sénégal, Macky Sall, a rencontré son homologue malien le colonel Assimi Goïta ce lundi 15 août 2022, à Bamako. Les deux hommes ont abordé plusieurs sujets dont l’inculpation des 49 soldats ivoiriens détenus à Bamako. 

La suite après cette publicité

Le président malien de transition, Assimi Goïta, a reçu la visite du chef de l’État sénégalais Macky Sall ce lundi 15 août 2022. Il a évoqué des discussions ayant porté sur la bonne marche de la transition et l’appui de l’Union africaine » et sur le renforcement de la coopération entre le Mali et le Sénégal.

« J’ai reçu ce matin mon homologue sénégalais SEM Macky Sall, en visite de travail et d’amitié à Bamako. Discussions autour de sujets relatifs à la bonne marche de la transition et l’appui de l’Union Africaine. Nous avons convenu de renforcer la coopération entre le Mali et le Sénégal », a tweeté le colonel Goïta.

Les deux hommes ont surtout évoqué le sort des 49 soldats ivoiriens détenus à Bamako depuis le 10 juillet et inculpés officiellement pour le vendredi 12 aout pour complot contre le gouvernement et atteinte à la sécurité de l’Etat. Macky Sall a joué la carte de la médiation dans l’affaire.

« J’ai noté la disponibilité du Mali à dialoguer. Nous allons poursuivre avec la Côte d’Ivoire. Nous avons eu des échanges francs avec le président malien de transition », a déclaré Macky Sall, en sortant du palais de Koulouba, sans donner plus de détails, selon plusieurs médias dont lepoint.fr.  

Plus loin dans un tweet, le président a déclaré vouloir jouer la carte de la solidarité africaine. « (…) Nous avons échangé sur des sujets d’intérêt commun touchant au processus de transition au Mali et à la coopération bilatérale entre nos deux pays liés par l’histoire, le voisinage et l’espace communautaire de la CEDEAO », a écrit le président sans plus de détails.

Abdoul Gani BARRY 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page