Déclarations xénophobes : Le Gouverneur du Sud-Ouest invite la population à se départir

Le Gouverneur du Sud-Ouest porte à la connaissance des populations de la région que des messages audios circulent sur des réseaux sociaux où certains individus mal intentionnés appellent certaines communautés à des exactions. En effet, les auteurs de ces déclarations xénophobes invitent les populations autochtones à l’union pour chasser de leur terroir certaines communautés qu’ils estiment étrangères et complices des terroristes, principalement à Yerefoula, dans la commune de Loropèni. Ces comportements d’une autre ère ne s’auraient être tolérés dans un Etat républicain.

La suite après cette publicité

Les autorités locales sont conscientes de la menace terroriste dans la région depuis 2019 et rappellent à la population que des mesures sont prises pour y faire face. Ainsi, des opérations de sécurisation des zones affectées sont en cours et les populations se doivent de continuer à collaborer avec les Forces de Défense et de Sécurité comme elles l’ont si bien fait jusqu’à présent pour bouter cette gangrène qui met en péril notre vivre ensemble jadis légendaire.

Le Gouverneur invite la population à se départir de ces comportements et esprits, et rappelle que le terrorisme n’est nullement lié à une religion, à une communauté encore moins à une ethnie.

C’est un phénomène multidimensionnel que le Gouvernement a inscrit comme priorité dans l’agenda de la Transition. C’est pourquoi, il rassure les filles et les fils du Sud-Ouest que des mesures sont déjà prises par les services techniques compétents pour que les auteurs de ces messages répondent de leur forfait.

De telles déclarations qui contribuent à stigmatiser certaines communautés, ne sauraient impunément prospérer à une époque où le Burkina Faso est à la quête d’une cohésion sociale nécessaire à l’épanouissement de tous.

Source : Gouvernorat du Sud-ouest 

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page