Action citoyenne : « Yulumde » fait de la propreté des lieux une mission de vie

« ‘’Yulumde’’ Burkina », une association citoyenne burkinabè, fait de la propreté des lieux une mission de vie. Ce jeudi 8 septembre 2022, ses membres étaient en pleins travaux au marché « Oscar Yaar », de Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

En cette saison de pluies, le paysage burkinabè est continuellement arrosé. Pour un pays comme le nôtre, cette saison de l’année est très importante. Mais cette saison a aussi son revers et fait d’inondations… et est donc redoutée par plus d’un.

Comme le dit l’autre, c’est lors des pluies que se vérifie la qualité des ouvrages réalisées. Tout simplement pour signifier que l’eau ou la pluie est l’élément naturel qui met à jour le vrai visage des actions de chantiers.

C’est ainsi qu’il n’est pas rare de voir, lors de la saison pluvieuse, des caniveaux ne pouvant plus canaliser les eaux. Situation qui crée des désagréments et constitue souvent des obstacles à la bonne marche des activités. C’est le cas des commerçants du marché « Oscar Yaar » de Ouagadougou, qui ne restent pas sans agir.

Abel Nikiéma
Abel Nikiéma, responsable du marché « Oscar Yaar » de Ouagadougou.

Abel Nikiéma, responsable dudit marché, nous parle de leur initiative. « Comme il pleut, il y a de l’eau qui reste dans le marché et ça gâte nos affaires. Nous nous sommes décidés de faire appel à l’association pour venir nettoyer le marché. Nous avons cotisé pour ce travail de nettoyage », raconte-il.

Association «’Yulumde’’ Burkina »

Salam Zidwemba
Salam Zidwemba, membre de l’association «’Yulumde’’ Burkina ».

Pour donc se faire débarrasser de ces eaux, l’Association « ‘’Yulumde’’ Burkina » est appelée à la rescousse. Salam Zidwemba, membre de ladite association, approché, confie : « Nous sommes là ce matin pour le curage des caniveaux du marché ‘’Oscar Yaar’’, notamment les caniveaux situés des deux côtés du marché. Ce sont les commerçants du marché qui nous ont demandé de venir faire ce travail ».

L’association, dit-il ensuite, s’occupe de nettoyer tout ce qui est comme saleté. « L’Association existe depuis près de 15 ans. Nous sommes plus de 200 membres à faire et à vivre de ce travail de propreté dans tout le Burkina Faso. Nous intervenons à la demande dans plusieurs lieux, la mairie, les hôpitaux par exemple, et le plus souvent à titre gracieux », explique Salam Zidwemba.

Les populations, il les invite à ne pas confondre les caniveaux aux poubelles. « C’est dire de nous aider avec les caniveaux. Parce que c’est nous-mêmes qui faisons boucher les caniveaux. Qu’ils cherchent des poubelles et mettent les ordures à l’intérieur et non dans les caniveaux », lance-t-il à leur endroit.

Quant aux ordures ramassées sur place, M. Zidwemba fait savoir qu’elles sont acheminées au Centre d’enfouissement technique de Ouagadougou, à Toundwéogo. « Nous avons signé une convention avec la mairie de Ouagadougou. Donc, nous allons jeter les ordures à Toundwéogo ; il y a un site là-bas », indique-t-il.

Tambi Serge Pacôme ZONGO et Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page