Koudougou : L’ONI célèbre la 3e édition de la Journée Internationale de l’Identité (ID-Days)

En prélude à la Journée Internationale de l’Identité (ID-Days) célébrée le 16 septembre de chaque année, l’Office National d’Identification (ONI) du Burkina Faso a organisé un Panel, ce jeudi 15 septembre 2022, sur le thème « Continuum état civil et identification : facteur de lutte contre l’insécurité au Burkina Faso » à Koudougou dans la région du Centre-Ouest.

La suite après cette publicité

Le monde entier célèbre la journée mondiale de l’Identité (ID-Days) chaque 16 septembre de l’année. C’est dans ce cadre que l’Office National d’Identification (ONI)  a réuni des acteurs de l’Etat civil et de l’identification autour des défis de l’identification dans la « Cité du Cavalier rouge ».

Le thème général de cette journée intitulé « Continuum état civil et identification : facteur de lutte contre l’insécurité au Burkina Faso » est un thème aussi évocateur que rassembleur, selon Sié Tiéfi Dabiré, Directeur général de l’ONI.

A l’entendre, le thème est évocateur en ce sens qu’il correspond au point 16.9 des Objectifs de Développement Durable (ODD) qui appelle à une identité juridique pour tous y compris l’enregistrement des naissances d’ici 2030.

La journée Internationale de l’identité 2022 se célèbre dans un contexte national marqué par une situation sécuritaire difficile et le défi de la modernisation de l’état civil à travers l’informatisation de l’enregistrement des naissances.

Sié Tiéfi Dabiré a souligné qu’« il est plus que jamais nécessaire pour l’Etat, à travers l’ONI, d’être à mesure d’assurer et d’authentifier de manière fiable, l’identité de toutes les personnes sur le territoire national ».

Les discussions autour du thème permettront aux acteurs de comprendre le concept du continuum état civil et identification sous divers angles de vision. « En ce qui concerne particulièrement les acteurs de l’état civil et de l’identification, la portée de l’identification face aux défis sécuritaires, la nécessité d’un identifiant unique au Burkina Faso et la stratégie d’identification pour le Burkina Faso », a souligné le Directeur général de l’ONI.

Cette troisième édition a pour objectif principal de mener la réflexion sur la nécessité et la portée d’un continuum entre l’état civil et l’identification qui pourrait constituer un facteur important de lutte contre l’insécurité au Burkina Faso.

Pour le DG de l’ONI, la célébration de la 3eme édition de la Journée Internationale de l’Identité (ID-Days) en dehors de Ouagadougou participe à la valorisation des efforts des acteurs de l’identification des communes.

Ce faisant, la Commune de Koudougou a été identifiée comme ayant enregistré l’un des plus forts taux en matière d’identification des personnes de 2005 à nos jours. « De 2005 à la date du 15 septembre 2022, ce sont au total 238 609 CNIB qui ont été produites au profit de la population de la commune de Koudougou sur un nombre de population quasiment similaire », a cité Sié Tiéfi Dabiré.

 Sié Tiéfi Dabiré Directeur général de l’ONI

Pour le président de la délégation spéciale de Koudougou, Jonas Mané, c’est un motif de fierté. « Ce que nous saluons, c’est la citoyenneté des populations. Elles ont un niveau de maturité, qui leur permet de savoir qu’il faut aller vers l’état civil pour bénéficier des CNIB », a-t-il salué.

Il faut noter que des activités de collecte de données ont été associées à la célébration de l’ID-Day 2022. « Des opérations spéciales de délivrance accélérée de CNIB ont été menées dans plusieurs sites relevant des régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Ouest (précisément à Koudougou), du Centre-Sud, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest ».

En perspective, l’ONI entend installer des antennes dans six régions du Burkina Faso qui en manquent, dont Koudougou dans le Centre-Ouest.

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page