Gabon : L’ancien président de l’Assemblée nationale arrêté avec trois valises remplies d’argent

Guy Nzouba-Ndama, 76 ans, ancien président de l’Assemblée nationale du Gabon et chef d’un parti d’opposition, a été arrêté le samedi 17 Septembre 2022 à un poste frontalier en rentrant du Congo. Il a été découvert en sa possession trois valises remplies de billets estimés à environ deux millions d’euros soit un peu plus d’un milliard de Francs CFA.  

La suite après cette publicité

Guy Nzouba-Ndama avait, 19 années durant, présidé la chambre basse du Parlement gabonais avant de démissionner en mars 2016 de la plus bruyante des manières. Un mois plus tard, il se présente contre l’actuel chef de l’État, Ali Bongo Ondimba.

Dans 10 mois soit en Août 2023 se tiendra la Présidentielle au Gabon, une présidentielle pour laquelle Guy Nzouba-Ndama est potentiel candidat.

Nzouba-Ndama avait « éveillé les soupçons des douaniers en refusant de soumettre ses bagages à leur contrôle, ils ont prévenu les gendarmes qui ont arrêté son véhicule quelques kilomètres plus loin », selon un magistrat gabonais. Les militaires « ont fouillé ses bagages et découvert 1.190.000.000 FCFA en billets de banque dans trois valises », apprend-on.

La vidéo montrant la fouille en présence de Nzouba-Ndama est devenue virale sur les réseaux sociaux. La justice de son pays a précisé qu’il n’était pas interdit de passer d’un pays à un autre de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC, dont font partie le Gabon et Congo) avec une quelconque somme d’argent mais « elle doit être déclarée aux douanes et son possesseur doit en justifier la provenance et la destination dans le cadre des règles sur la lutte contre le blanchiment des capitaux ou le financement du terrorisme ».

L’opposant gabonais « est entendu en garde à vue à Franceville par la Direction générale des Recherches (DGR) de la gendarmerie, dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet sur la provenance et la destination de ces fonds », a annoncé ce 18 septembre 2022 des sources concordantes.

En 2018, le parti Les Démocrates fondé en 2017 a obtenu 10 sièges aux législatives devenant la deuxième force politique du pays après le Parti Démocratique Gabonais (PDG) d’Ali Bongo dont la candidature pour la présidentielle de 2023 est fortement probable et encouragée par son parti.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU 

Burkina24

Source : Africanews

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page