Burkina Faso : Un nouveau rapport sur la sécurité remis au MATDS

Le Directeur de Cabinet, Bertrand TOÉ, représentant le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, a reçu, ce mardi 20 septembre 2022, à Ouagadougou, les rapports qualitatifs et quantitatifs de l’enquête de satisfaction des prestations du ministère en charge de la Sécurité.

La suite après cette publicité

Cette étude, menée dans cinq régions cibles que sont la Boucle du Mouhoun, le Centre-Nord, l’Est, le Centre et le Sahel, veut montrer le niveau de satisfaction des prestations des services de sécurité intérieure et les attentes des populations vis-à-vis des FDS. Elle a été remise par le Représentant-Pays de Interpeace, Cheick Fayçal TRAORE.

L’étude a concerné 3 000 personnes des 5 localités cibles de l’enquête et offre une perception des attentes des populations et des pistes afin d’améliorer l’offre et la production de sécurité au Burkina Faso. Elle vise, en outre, le renforcement des moyens de restauration de la paix et de la sécurité à travers la formulation de recommandations pertinentes.

Le Directeur de Cabinet du ministre, Bertand TOÉ s’est réjoui de la mise à la disposition du département de la Sécurité de ces résultats qui, selon lui, faciliteront à la prise de décision en rassurant qu’ils seront utilisés de façon efficiente. « Je voudrais rassurer l’ensemble des acteurs qu’une bonne utilisation sera faite de ces résultats, convaincu qu’ils nous permettront de mieux orienter nos stratégies de sécurisation des populations », s’est-il exprimé.

L’Ambassadeur du Canada au Burkina, Lee-Anne HERMANN, dont le gouvernement a soutenu le projet, a pour sa part, indiqué rester à l’écoute des acteurs en charge de la sécurité afin de toujours leur venir en aide le cas échéant.

Notons que l’étude s’inscrit dans le cadre du Projet « Améliorer la prévention des conflits et la gouvernance sécuritaire locale au Burkina Faso », à travers le Programme pour la Stabilisation et les Opérations de Paix (PSOP). Conduite par l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD), elle a été supervisée par Interpeace et l’organisme international spécialisé dans la recherche et l’analyse des données (SeeD).

Source : DCRP/MATDS

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page