72 heures du MAJ : Réflexion autour des enjeux et perspectives des droits en santé sexuelle et reproductive en temps de crise

Le Mouvement d’actions des jeunes (MAJ) de l’antenne Ouaga de l’Association burkinabè pour le bien-être familial (ABBEF) tient ses 72 heures les 22, 23 et 24 septembre 2022. Ce jeudi 22 septembre 2022 est donc intervenue la cérémonie d’ouverture de l’événement au Centre d’écoute pour jeunes de l’ABBEF.

La suite après cette publicité
Serge Compaoré, Président du comité d’organisation (PCO) des 72 heures.

Serge Compaoré, Président du comité d’organisation (PCO) des 72 heures du Mouvement d’actions des jeunes (MAJ) de l’antenne Ouaga au titre de l’année 2022, a fait savoir les différentes activités inscrites au programme.

« Au cours de ces trois jours d’activités, nous aurons pour la journée du 22, une conférence inaugurale sur le thème des 72 heures ; les phases éliminatoires des jeux de société (dame, ludo, scrabble…) et un Facebook live. Le 23 septembre, on aura un don de sang ; des consultations gratuites ; la suite des phases éliminatoires des jeux de société ; un tweet up. Le 24 septembre, interviendront les phases finales des jeux de société ; encore des consultations gratuites ; une séance d’aérobic et une soirée culturelle », a décliné le PCO.

Si l’on en croit les dires du PCO, ces 72 heures ont un caractère assez important pour eux. « C’est une activité phare du mouvement des jeunes de l’ABBEF. Elle nous permet de faire passer notre message et voir ensemble comment, nous en tant que jeunes, on peut mieux contribuer pour l’atteinte des objectifs de l’ABBEF, qui est la promotion de la santé sexuelle et reproductive, notamment des jeunes », a-t-il déclaré.

« Thème pertinent » 

Christophe Disse.
Le parrain, Christophe Disse.

« Droits en santé sexuelle et reproductive ’’DSSR’’ en temps de crise : enjeux et perspectives » est le thème retenu pour ces 72 heures du MAJ édition 2022. Pour le parrain, Christophe Disse, la pertinence du thème n’est plus à démontrer. « La pertinence du thème choisi n’est plus à démontrer au regard du contexte national actuel marqué par cette double crise tant sécuritaire que sanitaire.

Chose qui n’est pas sans conséquence sur les droits en santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et des jeunes », a-t-il expliqué avant d’inviter les jeunes « à prendre part massivement à toutes les activités prévues ». L’objectif majeur de ces 72 heures étant « de mobiliser au moins 100 adolescents et jeunes pour une réflexion axée sur les défis liés aux DSSR en période de crise ».

Le MAJ antenne Ouaga compte environ 400 membres. On y retrouve des jeunes élèves ou étudiants de moins de 24 ans, qui épousent les objectifs du MAJ et s’engageant volontairement.

Tambi Serge Pacôme ZONGO 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page