Burkina Faso : L’ONG PAX commémore la journée internationale de la paix

Chaque 21 septembre, le monde entier célèbre la journée internationale de la paix. L’organisation PAX s’inscrit dans cette dynamique. Cette année donc, les jeunes des localités les plus affectées par les conflits armés se sont regroupés lors d’un forum à Ouagadougou. La cérémonie de clôture a eu lieu le mercredi 21 septembre 2022.

La suite après cette publicité

Le Burkina Faso fait face à une double crise sécuritaire et humanitaire sans précèdent, depuis ces dernières années. Face à cette situation, nombreuses sont les initiatives mises en place pour apporter des réponses adéquates et reconduire la paix dans le pays.

C’est dans cet esprit que l’ONG PAX a organisé une semaine de la paix. Cette semaine a regroupé des jeunes issus des régions les plus touchées par ces crises. Ils ont communié lors d’un forum sur les contours de la paix.

D’un point de vue général, ce forum avait pour but de capitaliser les perceptions et contributions des jeunes du Burkina Faso à l’édification de la paix. Spécifiquement, ce forum se voulait un cadre pour mieux connaitre les initiatives prises par les jeunes en matière d’édification de la paix, de mieux cerner la perception de la paix par les jeunes dans le contexte particulier des régions, de mieux connaitre leurs perspectives en matière de paix au Burkina Faso.

« Nous avons voulu inviter des jeunes des localités les plus affectées par les conflits armés, pour qu’ils viennent échanger sur leurs perceptions, sur leurs propositions, et pistes de réflexion en faveur du retour de la paix dans notre pays, parce que la paix nécessite l’engagement de tout le monde, nécessite un dialogue permanent, qui se construit au fur et à mesure car on ne peut pas faire la paix tout seul », informe Roger Minoungou le représentant pays l’ONG PAX au Burkina Faso.

« il y a un autre son de cloche »

Pour joindre l’acte à la parole, il s’est tenu une nuit de la paix au monument des héros nationaux. Lors de cette soirée, des centaines de jeunes ont fait une marche au flambeau pour lancer un message d’espoir.

« Nous avons voulu célébrer symboliquement cette marche au flambeau pour dire que tout n’est pas perdu, il y a un autre son de cloche, il y a une autre lumière qui se dessine au-delà  des difficultés que nous traversons. Nous avons voulu appeler tous les fils et toutes les filles du Burkina Faso à dépasser les divergences et à s’engager résolument pour la reconstruction du pays et pour la paix dans notre pays », Roger Minoungou.

Pour les participants par la voix de Nafissatou Awa Onadja, c’est une joie de participer à cette activité combien noble. Par la même occasion elle invite tout un chacun à mettre du sien pour que le Burkina Faso retrouve sa paix d’antan.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page