Burkina : L’Avenue de l’indépendance sous blocus, les banques fermées sur Kwame N’Krumah, l’aéroport accessible

publicite

Jusqu’à 10 heures 30, ce 30 septembre 2022, la situation reste toujours confuse à Ouagadougou. Au centre-ville, l’Avenue de l’indépendance (allant du rond-point des Nations-Unies à la Primature) est entièrement sous blocus des militaires, obligeant les quelques Ouagavillois qui se rendent à leurs lieux de travail à dérouter.  

La suite après cette publicité
Ouagadougou: Le rond-point des Nations-Unies barricadé

Sur l’Avenue Kwame Nkrumah, les banques, les surfaces et autres étals sont fermés. Des commerçants regroupés en petits groupuscules devisent, se demandant sans doute ce qui se passe exactement. 

Dans certains carrefours, où ce sont généralement les policiers qui régulent la circulation, ce sont les VADS qui sont à l’œuvre. Les grandes artères de Ouagadougou, généralement très empruntés en ces moments de la journée sont presque désertes. 

L’aéroport international de Ouagadougou lui reste toujours accessible. Depuis ce matin, la RTB émet de façon intermittente. Pour l’heure à 10h 30, c’est écran noir sur la chaîne nationale. Aucune information officielle n’a filtré. Le Palais de justice où devrait se tenir des procès ce 30 septembre reste inaccessible.  

Par ailleurs, plusieurs activités ont été reportées dont la cérémonie de sortie de la 48e promotion de l’École Nationale des Sous-officiers de Gendarmerie initialement prévue pour se tenir ce vendredi 30 septembre 2022 (à Bobo-Dioulasso, NDLR).  

En rappel, tôt ce vendredi matin des tirs ont été entendus dans certains quartiers de la capitale.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page