Ouagadougou : Le ministre de commerce décrié reçoit du soutien de plusieurs structures de commerçants

Neuf structures de commerçants du Burkina Faso ont décidé d’accompagner le nouveau ministre en charge du commerce, Donatien Nagalo, ce lundi 7 novembre 2022.

La suite après cette publicité

Depuis la publication de la liste des membres du gouvernement, des commerçants se sont prononcés contre la nomination de Donatien Nagalo au niveau du ministère en charge du commerce. Ce lundi 7 novembre 2022 plusieurs structures de commerçants ont décidé de l’accompagner.

Des commerçants soutiennent le ministre Nagalo

En effet, dans la salle de réunion du Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB), s’est tenue une rencontre d’échange de plus de 7 heures d’horloge entre les acteurs du Conseil National de l’Economie Informelle, l’Union Nationale des Commerçants des Marchés et Yaar du Burkina Faso, le Syndicat des Importateurs de Cycles et Motocycles, la Coalition des Associations Solidaires des Commerçants, l’Association Sougrinooma des Jeunes Commerçants et Ouvriers du Burkina Faso, le Collectif des Associations des Commerçants et Ouvriers du Kadiogo, l’Association BURKIMBI pour la Promotion et la Valorisation du Commerce, l’Association Teegawendé des Jeunes Commerçants de Rood Woko et le Syndicat National des Commerçants du Burkina Faso.

Lire également 👉La nomination de Donatien Nagalo passe toujours difficilement chez certains commerçants

Le menu principal de cette rencontre était la grogne sociale et l’accompagnement du gouvernement de la Transition.

Il faut noter que sur les neuf structures participantes, deux ont émis des réserves pour la simple raison d’informer leur base, mais ont donné leur accord de principe. Il s’agit du Conseil National de l’Economie Informelle et l’Union Nationale des Commerçants des Marchés et Yaars.

Ainsi, les responsables des structures ont manifesté leur souhait absolu de taire toutes les divergences dans un esprit de cohésion sociale pour le bonheur du secteur privé.

Ils ont convenu d’accompagner le nouveau Ministre du Développement Industriel, de l’Artisanat, du Commerce et des PME, Roch Donatien Nagalo et tout le gouvernement actuel pour l’atteinte des objectifs.

Les signataires de la rencontre d’échange

El hadj Alassane Ouédraogo, président de l’Association Sougrinooma des Jeunes Commerçants et ouvriers du Burkina Faso, a fait comprendre que c’est le développement du Burkina Faso qui l’incombe.

« C’est vrai qu’il (Donatien Nagalo) était décrié, mais avec le soutien du Patronat et de la Chambre de commerce on s’est accordé pour taire nos divergences. Cette affaire est désormais derrière nous. Le ministre peut désormais travailler comme il se doit.

Dans nos discussions, nos inquiétudes étaient divergentes. Mais l’essentiel c’est pour l’intérêt du pays. On est tous d’accord pour que le ministre puisse être installé. Mais à l’interne, nous allons résoudre les problèmes liées à sa structure », a-t-il indiqué.

A l’écouter, si les autres structures ont pu accepter leur ministre, les commerçants doivent pouvoir le faire…

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page