Musique et lutte antiterroriste : L’album «  Étincelle » de Christ-Son 1er prône la cohésion religieuse et plus d’amour

publicite

L’artiste musicien burkinabè Christ-Son 1er à l’état civil Clément Daouega, a présenté officiellement son tout premier album « Étincelle » ce dimanche 13 novembre 2022. L’album, composé de sept titres majeurs aborde les thématiques de la cohésion sociale, de l’amour et de l’espoir. 

La suite après cette publicité

Clément Daouega alias Christ-son 1er, ce fils du Namentenga après son Baccalauréat en  2016 a atterri à Ouagadougou pour poursuivre ses études. C’est en mai 2022 que Christ-son 1er, nourrissant déjà très tôt la passion de glorifier le seigneur, a décidé finalement d’entrer en studio dans l’optique de réaliser son rêve d’artiste.

Clément Daouega alias Christ-sont 1er, artiste musicien
Clément Daouega alias Christ-son 1er, artiste musicien

La suite vous le savez, l’album «  l’Étincelle » est finalement né ce 13 novembre 2022. Ce recueil de sonorités, qui selon l’artiste a été enregistré par Dem’s Laêl Prod et arrangé par Drissa Dembélé, est un chef-d’œuvre alignant gospel et musique urbaine.

Composé de sept titres majeurs, le chef-d’œuvre de cet artiste musicien véhicule plusieurs messages adressés à l’ensemble des Burkinabè. Ce joyau musical plurilinguistique prône la cohésion sociale, l’amour pour sa patrie et l’espoir. Le Mooré, le français et l’anglais sont les langues utilisées par l’artiste pour passer ses messages dans une rythmique dont lui seul a le secret. Il s’agit principalement d’un appel à la mobilisation des Burkinabè face à l’essor du terrorisme (Combat patriotique), la recherche du Christ (le visage du Christ), l’hommage à sa mère (M’ma).

Pour ce qui est de l’aspect cohésion sociale, Christ-son 1er prêche l’union des ethnies, l’attente entre les différentes ethnies. « Nous savons que le Burkina Faso est un pays riche en ethnie, c’est pourquoi il faut travailler à  renforcer les ethnies à collaborer tous ensemble. Je parle aussi de l’aspect religieux qui doit être renforcé, la cohésion religieuse, l’attente entre les différentes religions », a-t-il laissé entendre.

À travers cet album, l’artiste dit vouloir apporter sa contribution à la sauvegarde de l’intégrité du pays. Il a invité tous les Burkinabè à se mobiliser pour leur pays à travers son titre « combat patriotique ».

Pour terminer, Christ-son 1er a encouragé tous les dignes fils du pays à s’enrôler pour le compte des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP), car a-t-il-dit, « plus on est nombreux, plus on est plus fort ». L’album est disponible au prix de 4 000 FCFA. 

Abdallah SIBA (Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page