Manifestations à Ouaga : La lutte contre le terrorisme est le « combat qui vaut la peine d’être mené pour notre dignité et notre souveraineté », selon le gouvernement

Ce vendredi 18 novembre 2022, le Gouvernement a observé dans les artères de la ville de Ouagadougou, des manifestations visant à réclamer « le départ de la France » du Burkina Faso.

La suite après cette publicité

Ces manifestations qui ont visé principalement l’Ambassade de France, se sont également étendues à la base militaire française à Kamboinsé.

Le Gouvernement appelle les populations au calme et à la retenue, au risque de plonger notre pays dans un cycle de manifestations sans fin, préjudiciables à nos objectifs de paix, de stabilité et de sécurité, recherchés pour nos populations.

Il invite en particulier la jeunesse à ne pas se laisser divertir, et à se focaliser sur les objectifs de défense opérationnelle dans la guerre totale que nous menons contre le terrorisme et sur les chantiers du développement, plutôt que sur des manifestations du genre, dont les bénéfices pour la cause de la lutte de notre peuple restent à prouver.

Le Gouvernement se réjouit d’ailleurs de la mobilisation populaire dans le processus d’enrôlement des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) et souhaite vivement que les populations restent engagés contre le terrorisme car c’est ce combat qui vaut la peine d’être mené pour notre dignité et notre souveraineté.

Il exhorte les Burkinabè à rester confiants et rassure l’opinion nationale et internationale que notre Etat ne dérogera pas aux règles et principes de protection dus aux diplomates et aux représentations diplomatiques présents sur le sol burkinabè.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page