Corruption au Burkina : Le REN-LAC a présenté son rapport 2021

Le Réseau National de Lutte Anti-Corruption REN-LAC a sorti son traditionnel rapport annuel sur l’état de la corruption au Burkina Faso ce mardi 06 décembre 2022. La Police municipale arrive en première place en tant que service public le plus corrompu en 2021.

La suite après cette publicité

Le sondage du REN-LAC a concerné les treize chefs-lieux des régions et la ville de Pouytenga. 3000 personnes ont été enquêtées.  85,3% des personnes prises en compte par cette enquête estiment que la corruption est fréquente, voire très fréquente, d’après le REN-LAC.

La police municipale occupe le premier rang dans ce rapport comme étant le service public le plus corrompu suivi de la Douane, de la Police Nationale, de l’enseignement post primaire, de la direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM), de la santé et de la Gendarmerie entre autres. Le REN-LAC a félicité la Gendarmerie qui a quitté le top 5 des services les plus corrompus où elle figurait depuis 2016. 

Selon le secrétaire exécutif du REN-LAC, Sagado Nacanabo, il n’est pas question de reléguer au second plan les questions de bonne gouvernance suite à la situation sécuritaire du pays comme certains le pensent. Pour lui, la lutte contre l’insécurité ne peut pas produire les résultats escomptés dans un environnement gangrené par la corruption.

« Force est de constater que dans notre pays, la corruption est un phénomène endémique et systémique. Selon le rapport 2021, 85,23% des enquêtés estiment que le phénomène (corruption) est fréquent voire très fréquent. Cette proportion était 81,95% en 2020 et 75,7% en 2019.

L’indice synthétique de proportion de corruption (ISPC), calculé à partir de la proportion des enquêtés sur la fréquence et l’évolution du phénomène, montre qu’il est en constante augmentation depuis 2016. L’ISPC est passé de 41 points en 2016 à 71 points en 2021, soit une hausse de 30 points », a-t-il relevé.

Il a révélé qu’en 2021, la gestion gouvernementale a été caractérisée par de nombreux scandales doublés d’une impunité garantie aux auteurs de corruption. « Le président du Faso, censé impulser la dynamique de bonne a brillé par son mutisme devant les mauvaises pratiques de certains de ses proches. L’Assemblée nationale, quant à elle, n’a pas véritablement entrepris d’actions de lutte anti-corruption et de promotion de bonne gouvernance », a-t-il déploré.

Le secrétaire exécutif de REN-LAC en train de remettre un exemplaire du rapport au représentant de la chefferie coutumière

Selon Sagado Nacanabo, l’Assemblée nationale s’est juste contentée de sa mission de contrôle de l’action du gouvernement à travers des questions d’actualité, des questions écrites et orales comme lors du drame d’Inata. « Or la gravité de l’affaire aurait dû amener les députés burkinabè à conduire une mission d’information ou une commission d’enquête pour connaitre les circonstances ayant entouré la mort des gendarmes en vue d’éclairer l’opinion », s’est-il indigné.

Comme en accoutumée, le REN-LAC a émis quelques recommandations. Ainsi, il a invité le gouvernement à faire preuve d’une volonté politique réelle dans la lutte contre la corruption à travers l’exemplarité, la transparence et la redevabilité dans la gestion des affaires de l’État en organisant une véritable opération de lutte contre la corruption dans tous les secteurs en impliquant les structures étatiques et non étatiques pour une grande efficacité.

A l’avenant, le REN-LAC a fait savoir que la corruption constitue un terreau fertile pour le terrorisme. « C’est pourquoi, il urge de prendre des mesures vigoureuses sans complaisance pour la combattre, avant qu’il ne soit trop tard », a alerté Sagado Nacanabo.

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. In my opinion of all corrupt government entities police are easiest to replace with competent personnel that upgradè may safely upgrade their skill. Military personnel with additional training may easily replace corrupt police. Where police are corrupt they should be fired plus replaced by duly trained military personnel. Where corruption perpetual chief of police should be fired plus replaced. There must be zero tolerance for corrupt police. Thereof we will get best police service.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page