Burkina Faso : Un projet pour renforcer la résilience dans l’axe Kaya-Dori

Le Global Green Growth Institute (GGGI) a organisé, dans le cadre de la mise en œuvre de son projet intitulé « Renforcer la résilience dans l’axe Kaya-Dori au Burkina Faso », une cérémonie de signature de convention le jeudi 9 mars 2023 à Ouagadougou. La convention a été signée entre le Global Green Growth Institute et l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), en présence du ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement.  

La suite après cette publicité

Renforcer la résilience et l’économie locale en s’appuyant sur une croissance forte, verte, durable et inclusive afin de contribuer au rétablissement de la sécurité et de la paix est le but recherché dans la mise en place du projet « Renforcer la résilience dans l’axe Kaya-Dori au Burkina Faso ».

Le choix de l’axe Kaya-Dori n’est pas fortuit. Selon le Global Green Growth Institute, l’axe est confronté à une insécurité persistante caractérisée par des attaques terroristes, dont les impacts, comme le déplacement des populations et la cessation d’une grande partie des activités économiques, compromettent le développement durable de cette région qui est déjà en retard sur le reste du pays.

Signature de convention. Dong-wan Woo directeur du bureau KOICA en Côte d'ivoire à gauche, le ministre en charge de l'Environnement, de l'Eau et de l'Assainissement Dr Augustin Kabore au milieu et Mallé Fofana, directeur régional Afrique de GGGI à droite.
Signature de convention. Dong-wan Woo directeur du bureau KOICA en Côte d’ivoire à gauche, le ministre en charge de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement Dr Augustin Kabore au milieu et Mallé Fofana, directeur régional Afrique de GGGI à droite.

« Le projet qui a été élaboré par GGGI et KOICA va renforcer la résilience des communautés qui sont aujourd’hui caractérisés par le déplacement massif des populations. Nous comptons y arriver en développant une économie locale qui repose sur une croissance forte, verte, durable et inclusive. Le projet va soutenir la prise en charge des PDI et des populations hôtes, promouvoir la cohésion sociale et reconstituer les capacités productives se basant surtout à la production agricole durable et respectueuse des ressources naturelles », a expliqué Mallé Fofana, directeur régional Afrique de GGGI.

Jouissant de l’accompagnement financier de l’Agence coréenne de coopération internationale, le projet va cibler directement cinq villages, 750 ménages, avec 3 750 personnes, dont 2000 femmes assistées sur le plan alimentaire. 200 activités génératrices de revenus accompagnées et l’accroissement de la productivité agricole à travers la récupération des sols et des pratiques agricoles résilientes face au climat sont aussi des activités visées durant la mise en œuvre de ce projet.

Pour le ministre en charge de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement Dr Augustin Kabore, ce projet rentre en droite ligne des priorités nationales à savoir la lutte contre le terrorisme, la restauration de l’intégrité territoriale et répondre à la crise humanitaire.

« C’est un important projet qui s’aligne sur les piliers un et deux du plan d’action pour la stabilisation et le développement de notre pays… C’est un projet à impact majeur pour les personnes déplacées internes et les villages hôtes. En termes de chiffres il faut préciser que c’est un projet d’un cout global de 3,3 millions de dollars qui va couvrir la période 2023 à 2025 », a fait comprendre Dr Augustin Kabore.

Dr Augustin Kabore, ministre en charge de l'Environnement, de l'Eau et de l'Assainissement
Dr Augustin Kabore, ministre en charge de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement

Le projet débutera le 1er avril 2023 et se tiendra jusqu’en fin décembre de l’année 2025 avec l’accompagnement financier de l’Agence coréenne de coopération internationale.

Flora KARAMBIRI 

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page