Journée de l’enfant africain : Save the Children couronne ses lauréats

publicite

L’ONG Save the Children Burkina Faso a organisé une cérémonie de remise de prix aux lauréats du concours de musique sur les Violences basées sur le genre le samedi 15 juillet 2023 à Bama. Cette initiative qui marque la Journée de l’enfant africain entre dans le cadre du projet « Mon Corps, Ma Décision, Mes Droits : Réduction de mariages d’enfants, précoces et forcés en Sierra Leone et au Burkina Faso ». 

La suite après cette publicité

« Des vélos, des fournitures scolaires et des gadgets » sont entre autres les prix offerts par l’ONG Save the children Burkina aux six lauréats du concours de musique dans une ambiance festive.

Entre les prestations de slam et de sketch assurées par les enfants eux-mêmes et les différents visuels clamant la fixation de l’âge légal du mariage à 18 ans, la ferveur du public émerveillé se laisse séduire par les messages de lutte contre les Violences basées sur le genre.

Joas Cléwilé Traoré, Champion du concours recevant son prix des mains d’Armande Sanou, Chargée du projet « Mon Corps, Ma Décision, Mes Droits » : Réduction de mariages d’enfants, précoces et forcés en Sierra Leone et au Burkina Faso de Save the children Burkina.

Selon Armande Sanou, Chargée du projet « Mon Corps, Ma Décision, Mes Droits » : Réduction de mariages d’enfants, précoces et forcés en Sierra Leone et au Burkina Faso de Save the children Burkina, l’organisation de ce concours est une commémoration en différé, de la Journée internationale de l’enfant africain célébré le 16 juin en mémoire du massacre des étudiants de Soweto qui demandaient des meilleures conditions d’études en 1976.

Vue des enfants présents à la cérémonie

« Mon Corps, Ma Décision, Mes Droits » : Réduire les Mariages d’enfants précoces et forcés en Sierra Leone et au Burkina Faso est une initiative de l’ONG Save the children qui vise la promotion d’un monde équitable à travers la protection des droits des enfants. Le projet a été financé par Affaires mondiales Canada en faveur du Burkina Faso et de la Sierra Leone.

Les enfants ont présenté un sketch sur les différentes formes d’atteinte à leurs droits et le processus de dénonciation auprès autorités compétentes..

Au Burkina, le projet couvre les régions des Hauts -Bassins et celles des Cascades. Sa mise en œuvre est assurée par les associations Maïa à Bobo-Dioulasso et Munyu à Banfora. Ces associations avec la participation des autorités et des populations bénéficiaires créent des centres de formation et d’épanouissement des adolescents et des enfants appelés « Espaces sûrs ».

La compétition qui a connu son épilogue avait démarré avec 18 candidats issus des espaces sûrs de Bama, de Soumousso et de Banfora. Champion de la course, Joas Cléwilé Traoré et les autres bénéficiaires ont salué ce tremplin qui révèle le talent des enfants.

Les autorités et la population fortement mobilisées autour des enfants pour célébrer leur journée.

Joas Cléwilé Traoré, Champion du concours

Le projet m’a aidé à développer mon talent. Ça m’a permis de faire ressortir le potentiel que je ressentais au fond de moi. Grace aux enseignements qui nous ont été donnés, nous avons appris comment un adolescent doit gérer sa sexualité, s’approprier son identité de genre et devenir un acteur de protection des droits des enfants. 

Désormais, si je rencontre un cas de Violence basée sur le genre, je peux joindre le numéro vert dédié à cet effet. Je peux aussi soumettre le problème aux encadreurs ou aux autres membres du réseau de protection des enfants

 

La fin du projet est prévue en septembre 2023. Et la population de Bama se réjouit de son impact sur le maintien de la paix. « Avant, la commune de Bama enregistrait deux à trois cas de mariages forcés ou d’enlèvement de filles mineures chaque semaine. Mais de nos jours, nous pouvons faire tout le mois, voire un trimestre sans être confronté à ce genre de problèmes sociaux », témoigne le président du Conseil consultatif communautaire, Souleymane Sanou.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso 

❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page