Journée mondiale des migrants et des réfugiés au Burkina Faso : L’église catholique célèbre la 5e édition

publicite

L’Eglise catholique du Burkina Faso a célébré le dimanche 24 septembre 2023 la 109e journée mondiale des migrants et des réfugiés. Cette célébration, 5e du genre au Burkina Faso, s’est déroulée dans la paroisse Saint Jean-Marie Vianney de Tampouy à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Tout comme les autres pays du monde entier, l’Eglise catholique du Burkina Faso par sa commission épiscopale pour la pastorale des migrants et des réfugiés/Burkina-Niger a une fois de plus respecté la tradition en célébrant la journée dédiée aux migrants et réfugiés du monde. Après Kaya, Koudougou, Bobo-Dioulasso et Koupéla, c’est Ouagadougou qui a accueilli la célébration nationale tournante de cette journée en 2023.

Cinquième du genre au Burkina Faso, c’est une journée de communion et de partage avec les déplacés internes. Elle s’est tenue sous le thème « libre de choisir d’émigrer ou de rester ». Selon Monseigneur Joachim Ouédraogo, évêque de Koudougou par ailleurs le président de la commission, le choix de ce thème sous-entend que la migration est un choix ce qui est contraire de nos jours.

Monseigneur Joachim Ouédraogo, évêque de Koudougou

« L’émigration doit être un choix libre. L’homme doit pouvoir choisir de partir ou de rester parce que la terre appartient à tout le monde et là où chacun se trouve, il est chez lui. Donc, je peux librement choisir d’aller dans tel autre pays ou je peux choisir de rester dans mon territoire.

Aujourd’hui, nous constatons que rester ou partir n’est plus un choix surtout partir, qui est devenu une obligation. Des femmes et des hommes contraints de partir parce qu’ils vivent des situations qui ne leur permettent pas de s’épanouir sur leur territoire », a-t-il souligné.

Plusieurs activités ont ponctué cette journée. Notamment une messe eucharistique célébrée en faveur des personnes déplacées internes (PDI). Monseigneur Joachim Ouédraogo dans son homélie a invité les fidèles catholiques à être des acteurs de paix et de vivre ensemble et à manifester leur solidarité envers les personnes en situation de difficulté.

Une cérémonie d’hommage a été également rendue aux personnes déplacées internes. En outre, un repas communautaire et une remise de vivres constitués de sacs de riz d’une valeur de deux millions FCFA ont été organisés. Et par ce geste, le comité entend venir au secours de 100 ménages de déplacés internes.

En rappel, cette célébration nationale a été patronnée par son éminence le Cardinal Philippe Ouédraogo et rendez-vous est pris pour l’année prochaine avec l’espoir d’une amélioration de la situation des déplacés internes au Burkina Faso.

Amidou OUEDRAOGO (Stagiaire)

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page