Affaire charbon fin : La cargaison contenait des matières précieuses, selon le Parquet

publicite

Le procès du Ministère public contre la société Essakane IAM Gold dans l’affaire Charbon fin a repris ce mercredi 8 novembre 2023 au Tribunal de grande instance de Ouagadougou (TGI Ouaga 1). Le rapport des experts a constitué le clou des discussions.

La suite après cette publicité

A l’issue de l’exposé du rapport des experts, le procureur est revenu sur la composition des matières dans la cargaison soumise à leur appréciation.

Lire également 👉Procès Charbon fin : Avis troublant d’un Professeur titulaire sur le rapport des experts

« Dans la cargaison, il n’y a pas que du charbon fin. Mais la mine Essakane a fait comprendre que c’était uniquement du charbon fin. Il y avait des matières précieuses » , a soulevé le parquet.

Les experts ont fait comprendre que dans la cargaison, des éléments ont été ajoutés. Il s’agit, entre autres, du charbon (grossier et fin), des scories, de la pulpe et de la cendre.

La proportion du charbon fin représente 34,80% de la cargaison totale, selon les experts. « C’est une façon d’exporter des matières dont la mine n’a pas de permis », a relevé le procureur qui a fait comprendre la présence dans la cargaison, entre autres, de l’or, de l’argent, de l’aluminium, du platine, du fer, du cobalt. L’audience se poursuit.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page