Prix PaxSahel 2023 : Les lauréats sont connus

publicite

La cérémonie de récompense de la 7e édition du prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits s’est tenue le vendredi 1er décembre 2023 à la salle des conférences OuindYidé à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

A travers ce concours, le Réseau d’Initiatives de Journalistes (RIJ) veut promouvoir la pratique d’un journalisme de qualité dans le traitement de l’information liée aux conflits ou aux crises. Cette édition a reçu 37 œuvres journalistiques en compétition, dont 29 du Burkina Faso, 04 du Mali et 04 du Niger. Les œuvres étaient soumises à un jury composé de professionnels du journalisme, de la communication et de la paix. 

PRIX_PAXSAHEL_2023[1]CLASSEMENTREMPLI

Les lauréats sont animés d’un sentiment de joie, en témoigne Atiyé Issa Oumar : « C’est naturellement un sentiment de joie, surtout après avoir accompli un travail qui me permet de remporter ce prix. C’est un reportage qui a nécessité la collaboration d’une dizaine de journalistes allant du traitement au doublage. C’est vraiment un soulagement pour nous que ce reportage remporte un prix »

Au cours de la cérémonie, le jury a émis des recommandations à l’endroit des organisateurs pour les éditions à venir. Ce sont entre autres la séparation des catégories presse écrite et presse en ligne, fournir une grille qui fait cas de la qualité des images pour la catégorie Mojo et Télé. Aux candidats, il leur a été demandé de faire preuve de rigueur, de s’imprégner des dispositions du règlement intérieur.

Ces recommandations selon Jean Carem Kaboré seront prises en compte dans les prochaines organisations. « Ce sont des recommandations que nous accueillons avec joie. Nous mettrons tout en œuvre pour que ces recommandations soient traitées avec toute l’attention qui sied afin de pouvoir améliorer ce prix qui concerne des journalistes très professionnels », a-t-il déclaré. 

En rappel, le Réseau d’Initiatives de Journalistes organise cette compétition grâce au soutien de son partenaire traditionnel la Deutsche Welle Akademie (DW Akademie) et avec l’accompagnement du Ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, du Comité National de Coordination des Actions du G5 Sahel/Burkina et d’autres partenaires.

Wendnekôta Gédéon Sango & Falec Pardevan (stagiaires)

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page