Culture : Remise des attestations aux stagiaires dans le cadre du projet La fabrique des images animées « Lafia »

publicite

La cérémonie de remise des attestations aux stagiaires dans le cadre du projet la fabrique des images  animées « Lafia » a eu lieu ce samedi 02 décembre 2023 à l’Hôtel Wend Poulongo à Saponé. Au total 16 personnes ont été récompensées pour avoir suivi la formation. 

La suite après cette publicité

La fabrique des images animées « Lafia » est un hub créatif burkinabè axé sur la l’accélération et la production, la distribution et la commercialisation de contenus animés. L’objectif selon les organisateurs, « c’est de raconter nos histoires, chanter nos braves, peindre nos beautés danser nos couleurs et magnifier la diversité via les images animées (film d’animation, jeu vidéo, réalité virtuelle, webtoon, etc.) ».

De plus, la cérémonie de remise des attestations a été l’occasion pour les stagiaires de présenter leurs travaux aux invités. Les travaux exposés étaient de grande qualité et ont suscité l’admiration des invités.

Pour Wilfried Paré, coordinateur du projet « Lafia », chaque projet a une particularité, qui devra être capable d’attirer d’autres producteurs et d’autres bailleurs. « Chaque projet a une particularité. Nous voulons des outils qui vont nous permettre d’aller à la rencontre d’autres producteurs et d’autres bailleurs de fonds dans la mesure du possible », a-t-il déclaré.

C’est aussi la raison pour laquelle il était nécessaire de renforcer les capacités créatives des acteurs du scénario. « Nous avons voulu renforcer les capacités créatives des acteurs du scénario. Nous avons recruté 06 femmes à qui nous avons appris à écrire des scénarios pour des dessins animés. Nous avons appris à 08 graphistes la conception des personnages de dessins animés », a-t-il ajouté.

Les stagiaires ont exprimé leur joie quant à la formation reçue. « C’était une partie de plaisir parce que c’est un projet qui me parle personnellement. En tant que scénariste ça m’a permis de rencontrer d’autres scénaristes et apprendre d’autres manières d’écrire », a confié Esther Bancé, stagiaire dans le cadre du projet.

En rappel, le projet est soutenu par le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT) à travers le Programme d’Appui aux Industries Créatives et à la Gouvernance de la Culture (PAIC-GC) avec l’appui de l’Union Européenne.

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page