Coopération : Le Rwanda et le Royaume-Uni signent un nouveau traité sur l’immigration

publicite

Rwanda  – Trois semaines après le rejet d’un précédent projet, Londres et Kigali ont signé le mardi 5 Décembre 2023 au Rwanda un nouveau traité visant à donner une autre vie à l’accord sur l’immigration entre les deux (2) pays. Cet accord controversé vise à expulser vers le Rwanda des migrants arrivés illégalement au Royaume-Uni. 

La suite après cette publicité

Le nouvel accord a été signé à Kigali la capitale Rwandaise ce mardi 05 Décembre 2023 à la faveur de la visite du ministre de l’Intérieur britannique, James Cleverly, reçu par le ministre rwandais des Affaires étrangères, Vincent Biruta.

Pour le ministre de l’Intérieur britannique, James Cleverly, l’objectif affiché est d’accélérer la réalisation du plan controversé d’envoi de migrants vers le Rwanda, bloqué par la justice de son pays depuis près d’un an et demi. « Nous avons le fort sentiment que ce traité adresse tous les problèmes relevés par les juges de la Cour Suprême, et nous avons travaillé étroitement avec nos partenaires rwandais pour nous assurer que ce soit le cas. »

Parmi les changements notables au premier accord signé en avril 2022, des modifications de la loi sur les réfugiés au Rwanda, des garanties que les migrants ne seront pas renvoyés vers des pays tiers, et la mise en place d’un tribunal d’appel dédié à Kigali, explique le porte-parole adjoint du gouvernement rwandais Alain Mukuralinda, qui poursuit que « les réfugiés ou les migrants qui ne seront pas contents des décisions qui ont été prises pourront toujours faire appel, et ce tribunal sera constitué par des magistrats rwandais et des magistrats anglais ou du Commonwealth. »

Ce nouveau texte sera ratifié par les Parlements britannique et rwandais et des fonctionnaires britanniques seront également stationnés sur place au Rwanda pour s’assurer de l’équité des procédures et de leur respect des conventions internationales.

Le gouvernement britannique joue son va-tout pour sauver cette mesure phare de sa politique contre l’immigration illégale. En mi-novembre dernier, il avait essuyé un camouflet affligé par la Cour suprême britannique qui a confirmé que son projet était illégal en l’état. Cette dernière estimait que le Rwanda n’était pas un « pays tiers sûr » pour les migrants.

Source : RFI

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page