Sortie de la 78e promotion du SND : Au-delà des fonctionnaires, des réservistes au profit de l’armée

publicite

Après trois mois de Formation civique et militaire au Centre de Formation et de production de Loumbila, le Service national pour le développement (SND) a organisé la cérémonie officielle de sortie des appelés de la 78e promotion du Service National pour le Développement (SND) et par évolution la première promotion du Service National Patriotique (SNP) ce vendredi 08 décembre 2023.

La suite après cette publicité

Ils sont au nombre de 1762 les Appelés Salariés de l’Etat en fin de formation, issus de différentes écoles professionnelles au Burkina Faso qui ont bénéficié d’un enseignement militaire de base à savoir le renforcement de capacités physiques et psychologiques, l’initiation au maniement des armes et au combat corps à corps.

L’institution de la formation civique et militaire vise à renforcer chez les Appelés salariés la fibre patriotique, développer le sens du bien commun et la conscience professionnelle, favoriser le respect de l’autorité mais aussi à cultiver le civisme, a rappelé le Directeur général du SND, l’intendant Colonel Major B Mathieu BENAO.

Le Directeur général du SND, l’intendant Colonel Major B Mathieu BENAO

Au-delà des fonctionnaires, ces stagiaires ont qualité de réservistes de l’armée burkinabè. « La formation militaire vient renforcer leurs connaissances pour leur permettre de contribuer à la sécurisation du territoire national. Ils sont aptes pour être des réservistes au profit de l’armée nationale », a informé l’intendant Colonel Major.

Représentant le Premier ministre, le ministre d’État en charge de la fonction publique, Bassolma Bazié, a fait savoir que l’exigence de qualité dans l’administration publique impose des reformes au niveau de la gestion des ressources humaines. D’où l’instauration de la formation civique et militaire au profit des futurs agents publics.

Cette formation civique et miliaire vient donc clore deux années de formation ou plus pour certains dans les écoles professionnelles et instituts respectifs. « Soyez donc prêts chers jeunes pour relever les défis qui vous attendent dans vos fonctions respectives et ayez à cœur de faire honneur aux attentes portées sur vous », a-t-il adressé au Appelés.

Ces futurs fonctionnaires de l’Etat se montrent conscients de leur mission. La formation a été bénéfique. « Nous sortons de cette formation nantis de valeurs cardinales telles que l‘ordre, la discipline, l’amour de la patrie et le sens du devoir bien fait. Sur le plan sanitaire, cette formation nous a permis d’apprendre des règles d’hygiène et d’assainissement qui nous permettront de maintenir notre corps et notre milieu de vie sain en tout temps et tout lieu », a confié Dah Sansan Kévin, délégué de la promotion.

Dah Sansan Kévin délégué de la promotion

Aussi, cette formation a-t-elle été le lieu de rencontre de jeunes soucieux de maintenir haut le flambeau du Burkina Faso face à l’hydre terroriste. « Nous, Appelés, nous nous sentons prêts à répondre à l’appel patriotique à tout moment et en tout lieu. On nous a appris les valeurs cardinales, l’ordre la discipline, l’amour de la patrie. Même si on nous appelle demain pour la cause de la patrie, Il n’y a pas de raison qu’on ne soit pas prêt à répondre à l’appel de la patrie. Moi, si on me dit de prendre des armes pour aller défendre la patrie, je sais que c’est nécessaire, je réponds par l’affirmatif », a-t-il déclaré.

Ces stagiaires sont issus de sept (07) écoles de formation professionnelle de l’État à savoir : l’École Normale Supérieure (ENS-1007 stagiaires), l’Institut National de Formation des Personnels de l’Éducation (INFPE-528 stagiaires), l’École Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM-109 stagiaires). L’École Nationale des Travaux Publics (ENTP-61 stagiaires), l’École Nationale de Santé Publique (ENSP-30 stagiaires), l’Institut National de Formation en Travail Social (INFTS-19 stagiaires) et l’École Nationale des Eaux et Forêts (ENEF-08 stagiaires).

La formation civique et militaire au centre de formation et de production de Loumbila des mille sept cent soixante-deux (1762) Appelés fonctionnaires de l’État donne droit à une attestation de formation civique et militaire et à six mois de bonification de production du Service national.

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page