Cinéma : Bientôt du matériel technique pour renforcer les capacités de la cinémathèque africaine de Ouagadougou

publicite

Le ministère en charge de la culture a procédé le vendredi 08 décembre 2023 à Ouagadougou au lancement officiel des activités du projet pour le renforcement des capacités techniques, opérationnelles et professionnelles de la cinémathèque africaine de Ouagadougou. Un projet financé par l’ambassade des Etats Unis au Burkina Faso à environ 110 millions de FCFA. 

La suite après cette publicité

Dans le cadre de la contribution au développement socioculturel et pour adapter le cinéma à l’utilisation de nouvelles technologies, un projet dénommé Renforcement des capacités techniques, opérationnelles et professionnelles de la cinémathèque africaine de Ouagadougou a été initié par le ministère de la communication, de la culture, des arts et du tourisme en partenariat avec l’ambassade des Etats Unis au Burkina Faso. Ce projet vise essentiellement à doter la cinémathèque africaine de Ouagadougou de matérielles techniques et logistiques.

Il fixe pour objectif la réhabilitation de la cinémathèque africaine, acquisition de matériel spécifique et création et gestion des plateformes numériques de stockage.

Directeur Général du FESPACO, Moussa Alex Sawadogo

Le Directeur Général du FESPACO, Moussa Alex Sawadogo, a fait entendre que ces matériels vont contribuer au renforcement des capacités de la cinémathèque africaine. « Ces matériels vont nous permettre de renforcer les capacités de la cinémathèque africaine et conserver aussi ce matériel de la cinémathèque qui est très précieux et sensible. 

Aujourd’hui, il y a plus de 10000 voire 15000 copies de films qui se trouvent dans cette cinémathèque. Il va permettre également de renforcer les capacités du bâtiment, former nos collaborateurs pour que cette cinémathèque soit une référence, pas nationale ni internationale mais mondiale », a-t-il laissé entendre.

Le projet est financé à environ 110 millions de FCFA par les Etats Unis et s’étend de 2024-2027. Sandra Clark, ambassadrice des Etats Unis au Burkina Faso a mentionné que cette initiative entre dans le cadre de la coopération entre les deux pays et l’engagement des Etats Unis dans la promotion de la culture.

« Ce don vise à soutenir la préservation et de la digitalisation des films et toutes les archives, qui va préserver les valeurs du FESPACO et toutes ces ressources ; ce qui est important pour la culture africaine et celle du Burkina Faso », a-t-elle indiqué.

Yacouba Bonkoungou, chargé de missions au ministère en charge de la culture, représentant le ministre à cette cérémonie, a dans son mot de circonstance invité les acteurs impliqués dans ce projet, à travailler pour que la cinémathèque africaine puisse rayonner et occuper réellement sa place dans l’univers du cinéma et de l’audiovisuel.

En rappel, la cinémathèque africaine de Ouagadougou a été créée en 1989 par la volonté des cinéastes et de l’Etat burkinabè.

Amidou OUEDRAOGO 

Pour Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page