Bobo-Dioulasso : Le CERFI tient son Assemblée générale du 29 au 31 décembre 2023

publicite

Le Centre d’études, de recherche et de formation islamique (CERFI) tient son assemblée générale annuelle, du 29 au 31 décembre à Bobo-Dioulasso. Cette AG est placée sous le thème « Quelles relations publiques dans un contexte d’insécurité ». 

La suite après cette publicité

Selon le président du CERFI, Hamidou Yaméogo, cette rencontre regroupe des membres de différentes sections provinciales, des représentants des 13 régions ainsi que les membres du bureau national du CERFI. L’objectif principal de cette assemblée générale est d’évaluer les rapports physiques et financiers mis en œuvre par l’exécutif du CERFI, tout en identifiant les défis majeurs qui devront être relevés en 2024. 

Pour Hamidou Yaméogo, cette assemblée générale revêt une grande importance non seulement pour l’organisation, mais également pour le pays tout entier, étant donné que le CERFI est une organisation citoyenne. Le thème central de cette réunion, dit-il, vise à améliorer la communication publique dans un contexte difficile. 

« Au programme de cette assemblée générale, figurera notamment la validation du plan d’action pour l’année 2024. Aussi, nous échangerons autour des problématiques qui ont lien avec le thème« , indique le président, Hamidou Yaméogo.

Selon lui, cette assemblée constituera des moments riches en discussions et en échanges pour le CERFI en particulier, et pour le pays en général. « Dans un contexte marqué par l’insécurité, il est essentiel d’avoir une communication publique efficace afin de renforcer la cohésion sociale et de prévenir les tensions« , affirme le président Hamidou Yaméogo.

Pour le coordonnateur régional, CERFI Hauts-Bassins, le frère Ousseni Tondé, cette activité est d’une importance capitale pour le CERFI et ses membres. « Nous allons aborder des thèmes concernant notre développement social. Il y a aussi des thèmes au niveau économique que nous allons aborder, notamment sur le financement de la structure et faire de sorte que nos frères qui ne sont pas ici, puissent aussi en profiter et bénéficier des aides« , souligne le frère Tondé.

La présidente de la cellule féminine nationale du CERFI, Aminata Nana, elle, estime que cette assemblée générale vise à faire les derniers réglages. « Nous n’avons pas de recommandations particulières à faire car tout a déjà été pris en compte dans le bilan« , déclare Mme Nana, avant de préciser que « l’autre « moitié du ciel » est bien prise en compte dans les activités du CERFI. 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page