Premier secours médical : Au tour de l’Université Thomas Sankara de bénéficier des conseils de l’association russo-burkinabè « African Initiative »

publicite

Invitée par l’Université Thomas Sankara (UTS) afin de former le personnel enseignant, administratif et les ouvriers en premier secours médical, l’association russo-burkinabè « African Initiative », a poursuivi sa série de formations qu’elle entend faire bénéficier à toutes les couches de la population burkinabè. C’était ce jeudi 8 février 2024 dans la salle de conférence de ladite université, à la périphérie de Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Comment assister une personne qui a perdu connaissance ? Que faire face à une personne victime de noyade ? En cas d’accident (s), quels sont les premiers réflexes à avoir ? Telles sont, entre autres connaissances, qu’a tenté de partager Dr Dmitrii Dolbnya, médecin infectiologue, exerçant dans la ville russe de St Pétersbourg, et membre de l’association russo-burkinabè « African Initiative », au personnel enseignant, administratif et aux ouvriers de l’Université Thomas Sankara (UTS).

Dr Dmitrii Dolbnya, formateur ( en chemise verte) expliquant la technique à adopter en face d’une personne supposée inconsciente

Dr Dmitrii Dolbnya a rappelé que l’assistance que l’on veuille porter à quiconque se doit d’être volontaire et pleine d’engagement. Ceci dit, il est primordial pour toute personne s’adonnant à une telle tâche, a-t-il fait comprendre, de garder son calme, d’évaluer la situation et d’indiquer une personne pour alerter les urgences dans un premier temps. Dans un second temps, dit-il, selon le cas d’accident, mettre en pratique les techniques apprises.

Le personnel de l’UTS assistant à la formation

Dr Dmitrii a insisté sur le fait que, face à chaque situation de secourisme, il est important, pour la personne venant apporter assistance, de se sentir hors de danger ; de s’assurer d’être elle-même à l’abri de tout danger au risque d’avoir une seconde victime. Après l’interaction avec le public du jour, Dr Dmitrii Dolbnya dit ressortir renforcé, parce qu’ayant aussi appris de ses hôtes.

Mohamed Rodrigue Nignan, Directeur des ressources humaines de l’Université Thomas Sankara, a témoigné la gratitude de l’UTS pour les connaissances acquises et les kits médicaux reçus. « Nous sommes vraiment ravis de cette formation. Je pense qu’elle servira aux uns et aux autres dans les cas d’urgence… », a-t-il déclaré.

La délégation hôte a posé pour la postérité avec le président de l’UTS (en Faso Dan Fani)

En marge de la session de formation, les participants ont, chacun, bénéficié de kits médicaux. Chaque kit est composé d’une boite d’Efferalgan de 1000 mg, d’une boite de Bétadine, d’une boite d’Albendazole TM 400 mg, d’une boite de Smecta, de 4 comprimés de Litacold, de plusieurs sachets de Fervex, des bandes, des compresses et de la pommade à utiliser en cas de brûlure.

La délégation de l’association a par ailleurs reçu les salutations et la reconnaissance du président de l’UTS à l’occasion d’un entretien dans ses bureaux.

Tambi Serge Pacome ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Serge Pacome ZONGO

Tambi Serge Pacome ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page