Gestion budgétaire au Burkina Faso : Des recommandations pour améliorer les performances de l’administration économique

publicite

Les rideaux se sont refermés sur la deuxième assemblée annuelle des services du budget ce mercredi 21 février 2024 à Ouagadougou. A l’issue des deux jours de travaux, plusieurs recommandations ont été retenues pour une gestion efficace de la masse salariale au Burkina Faso. 

La suite après cette publicité

Au terme de la deuxième assemblée annuelle des services du budget, le secrétaire général du ministère en charge de l’économie, Abdoul Rachid Soulama, a exprimé sa satisfaction pour la richesse des échanges et les recommandations qui ont été adoptées.

Lesquelles recommandations se résument, entre autres, à la mise en place d’un cadre formel de concertation entre les acteurs de la chaîne de gestion des dépenses du personnel, le renforcement de capacité des acteurs et surtout l’élaboration d’une feuille de route pour les propositions de solutions dans un délai de deux mois.

Abdoul Rachid Soulama, secrétaire général du ministère en charge de l'économie
Abdoul Rachid Soulama, secrétaire général du ministère en charge de l’économie

Tout en rappelant le thème de cette deuxième assemblée annuelle, qui a porté sur « La gestion des dépenses du personnel dans le cadre de la mise en œuvre de la gestion budgétaire », Abdoul Rachid Soulama a souligné qu’il faille un suivi dans l’exécution de ces dépenses courantes et avoir aussi des bonnes données pour leurs prévisions.

Lire également 👉Gestion de la masse salariale : Les acteurs en conclave à Ouagadougou

« Aujourd’hui, ces dépenses représentent un grand poids dans le budget de l’État il était vraiment important de réfléchir sur comment maîtriser l’exécution de ces dépenses. Dans les réflexions qui ont été menées ce qui a été noté c’est la question de l’assainissement des fichiers, c’est la question des prévisions, et c’est la question du suivi de la mobilité du personnel », a-t-il argué.

la deuxième assemblée annuelle des services du budget

Il a poursuivi en souhaitant que les solutions qui ont été identifiées durant les travaux de l’assemblée lèvent les entraves liées à une meilleure gestion des dépenses de personnel. Toute chose qui, selon lui permettra d’améliorer les performances de l’administration économique et financière.

En rappel, la deuxième assemblée annuelle des services et du budget s’est tenu les 20 et 21 février 2024 à Ouagadougou.

Aminata Catherine SANOU

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page