Burkina Faso : Le président du CSC, Idrissa Ouédraogo, présente son collège aux parlementaires

publicite

Le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), Idrissa Ouédraogo, a été reçu en audience ce vendredi 23 février 2024 par le Président de l’Assemblée Législative de Transition (ALT), Dr Ousmane Bougouma. Il a été question de présenter le collège qui est à la tête de l’institution en charge de la régulation de la communication du Burkina Faso.

La suite après cette publicité

Nommé le mercredi 31 janvier 2024 à la tête du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), c’est ce vendredi 23 février 2024 que Idrissa Ouédraogo est allé présenter le collège à la législation du Burkina Faso.

« Nous avons tenu à venir rendre une visite de courtoisie. Déjà pour présenter le collège à lui et aux autres députés. Nous tenions également à venir remercier la représentation nationale pour la pertinence des modifications qu’ils ont apportées à ces textes qui permettent d’avoir une institution à même de remplir pleinement ses missions dans un contexte qui a nettement évolué. Nous leur avons également présenté quelques défis en terme de modernisation », a déclaré le président du CSC à sa sortie d’audience.

Cette visite a été une occasion pour le président de rappeler le rôle social des Hommes de médias dans le contexte actuel. « Il faudra demander que l’assemblée nous aide à parler aux autres concitoyens dont la presse. Du fait que le scoop n’est plus la denrée la plus importante aujourd’hui, c’est l’utilité sociale à la limite politique qui peuvent permettre de distinguer cela. L’Assemblée à un rôle intéressant dans cette mission », a interpellé Idrissa Ouédraogo.

Le président du CSC prend la tête de l’institution dans un contexte marqué par des restrictions des libertés d’opinion. Selon lui, la solution serait d’améliorer la charte du journaliste. « La généralisation est la mère des crimes. On ne va pas préjuger. Il faut revenir aux textes. Il faut recentrer les métiers sur leurs fondamentaux et ce serait bien pour tout le monde», a-t-il suggéré.

Idrissa Ouédraogo a pris fonction le jeudi 1e février 2024. A sa prise de fonction il disait être conscient des «immenses chantiers» qui restent à parcourir et à bâtir. Il n’est pas un inconnu dans le domaine de la communication et des médias au Burkina Faso. Analyste de la communication politique et habitué des plateaux de télévision, il est titulaire d’une Licence et d’un Master 2 en Sciences et techniques de la communication.

Abdoul Gani BARRY 

Burkina 24 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page