Affaire du juge Nébié : Le SBM et le MBDHP donnent de la voix

7366 6

Retrouvé mort dans la nuit du 24 Mai 2014, le premier rapport médico-judiciaire fait état d’un homicide volontaire du juge Salifou  Nebié.Un médecin légiste français devrait par la suite déterminer les causes exactes de ce meurtre. En attendant, l’impatiente gagne les différentes associations de la société civile.

Le Syndicat burkinabè des magistrats (SBM), dans un communiqué, dénonce la mort suspecte de Salifou Nébié et demande que toute la lumière soit faite.

Le syndicat exhorte les autorités en charge de l’affaire à accélérer le processus car il juge que des indices peuvent disparaître avec le temps réduisant par la suite l’efficacité du travail des enquêteurs.

Il réitère par ailleurs son attachement  à l’indépendance de la justice et espère que l’enquête sera conduite à terme pour permettre de fixer les différentes responsabilités  et de rendre justice à la famille du disparu et à tout le peuple burkinabé.

Spécifiquement le syndicat appelle les magistrats et tous les acteurs impliqués dans le traitement de cette affaire à faire preuve de professionnalisme, de créativité et de perspicacité dans le sens de la manifestation de la vérité.

 De son côté également, le Mouvement burkinabè des Droits de l’Homme  et des Peuples (MBDHP) condamne « avec la dernière énergie l’élimination physique du juge Salifou NEBIE ».

 Il exige des autorités politiques et judiciaires que toute la lumière soit faite sur ce « crime odieux ».

Selon le MBDHP, ces deux dernières années l’on aura ainsi enregistré, à titre non exhaustif :

« – La mort suspecte du policier Richard GUIGUEMDE, tué par balles le 4 avril 2012, aux environs du lieu dit « Théâtre populaire » de Ouagadougou ;

– l’élimination physique, dans des circonstances troubles, de Romuald TUINA, ex-militaire du régiment de sécurité présidentiel (RSP), le 30 août 2013 ;

– la disparition forcée du sieur Adama NANEMA depuis le 18 janvier 2014, après qu’il ait été arrêté et détenu au commissariat central de police de Ouagadougou, pour présomption d’enlèvement d’enfant ;

– l’agression à coups de machette et de gourdin de Nebnooma Edouard ZABRE, secrétaire général du Front des forces sociales (FFS), dans la nuit du 7 au 8 février 2014, devant son domicile ;

– l’assassinat de Gaël BATIONO, assistant de police alors en service à l’unité d’intervention polyvalente (UIP), le 5 avril 2014. »

Le MBDHP appelle ses « militants et sympathisants, les démocrates et patriotes » à se mobiliser contre toute « tentative d’instauration par qui que ce soit, d’un climat de terreur au Burkina ».

Stéphane Salim Ouédraogo (Stagiaire)

Pour Burkina 24 

Rédaction B24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles du même genre

  1. J?ai suivi le Ministre de la justice et celui de la communication sur la RTB ? l?occasion de l??mission point de du gouvernement sur l?affaire du juge NEBIE. Vraiment, ils me fait vomir. Leurs propos sur l?affaire, on sentait une conivanance entre eux. D?ailleurs c?est encore la justice du Burkina qu?on connait injustifiable. C?est une Honte!

  2. Magistrats du Burkina Faso l'histoire s'est r?p?t?e avec le juge int?gre NEBIE apr?s Norbert ZONGO. Va t-on continuer avec tous ceux qui veulent ?tre probe, int?gre et honn?te dans ce pays? A qui le tour? Hier un journaliste, aujourd'hui un juge, et demain? Va t-on se contenter de d?nonciations et de condamnation face face ? des criminels insensibles ? la critique? NAN LARA AN SARA

  3. Le MBDHP appelle ses ? militants et sympathisants, les d?mocrates et patriotes ? A SE MOBILISER CONTRE TOUTE ? tentative d?instauration par qui que ce soit, d?un climat de terreur au Burkina ?. Le MBDHP NE DIT PAS COMMENT, QUAND, O?? ON NE VOUS RECONNAIT PLUS MBDHP PAR RAPPORT A VOTRE AVANT? APRES NORBERT ZONGO, LA CONSTESTATION POPULAIRE QUE NOUS AVONS EUE SE R?P?TER AVEC LA MORT SUSPECTE DU JUGE NEBIE. CETTE BAGARRE EST CELLE DU MBDHP DES LES PREMIERES HEURES. MAIS NOUS CONSTATONS QUE LE MBDHP TRAINE LE PAS. POURQUOI? LE MBDHP DOIT REPONDRE SINON L’HISTOIRE DU BURKINA SE FERA ECRITE SANS ELLLE.REVEILLEZ-VOUS!

  4. Si le peuple ne se l?ve pas, tout ?a, sera enterr? comme l’affaire Norbert Zongo et ses compagnons.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *