Transition : Réunion de haut niveau de la CEDEAO à Ouagadougou

3371 4

Une réunion de haut niveau a débuté ce mercredi 5 novembre 2014 à Ouagadougou présidée par les Chefs d’Etat de trois pays membres de la CEDEAO, en l’occurrence les présidents ghanéen John Dramani (président en exercice de la CEDEAO), sénégalais Macky Sall et nigérian Goodluck Jonathan. Les trois présidents rencontrent l’ensemble des acteurs de la société burkinabè  en vue de jeter les bases d’une transition civile au Burkina.

Les présidents ghanéen, sénégalais et nigérian ont été accueillis à l’aéroport international de Ouagadougou par le lieutenant-colonel Isaac Zida ce mercredi matin. S’est ensuite ouverte à l’hôtel Laïco, à Ouagadougou, une réunion de haut de niveau.

Au cours de cette réunion, les chefs d’Etat de la CEDEAO vont rencontrer successivement les organisations de la société civile, les partis politiques membres de l’opposition et de la majorité, les représentants des communautés religieuses, les membres du Conseil constitutionnel et, enfin, le Chef de l’Etat burkinabè, le lieutenant-colonel Isaac Zida.

Alain Yoda (CDP) et Zacharia Tiemtoré (ADF/RDA) présents pour participer à la rencontre de haut niveau (© Burkina 24)
Alain Yoda (CDP) et Zacharia Tiemtoré (ADF/RDA) présents pour participer à la rencontre de haut niveau (© Burkina 24)

Les organisations de la société civile ont déjà été reçues. Selon le Pr Luc Marius Ibriga, président du FOCAL, les chefs de l’Etat de la CEDEAO ont souhaité que chaque composante désigne en son sein trois représentants pour la composition de l’organe de transition, dont la durée pourrait atteindre 12 mois.

La fin de cette réunion sera marquée par une rencontre globale de l’ensemble des acteurs afin de faire le point des échanges.

Selon l’un des membres de la société civile, l’organe de transition pourrait être mis en place dans tous les prochains jours.

Abdou ZOURE et Noufou KINDO
Burkina24

There are 4 comments

  1. Peuple burkinab?, comment ?a se fait que Alain Yoda celui qui decide avant le peuple, puisse montrer son nez dans une r?union pour une transition apais? ? Comment ceux qui voulaient tripatouiller l?article 37 puisse encore ?tres sur la m?me table avec ceux qui ont soutenu son maintien pour discuter une transition pour l?avenir du Burkina ? Pourquoi le peuple a chasser un pr?sident qui ?tait d?tenu en otage par des ?go?stes, et ses m?mes ?go?stes puissent s?approcher du pouvoir qu?ils ont confisquer pendant 27 ans et piller la caisse de l?etat ? Peuple Burkinab?, laissons la CDEDEAO au trou et retournons dans les rues pour chasser tous ceux qui ont voulu d?truire notre pays a commencer par le fran?ais Alain Yoda

  2. Je ne jamais eu confiance ? La CEDEAO ni l?UA et ses responsables. La France et la communaut? internationale avec leurs institutions fortes restent les meilleurs ? pouvoir faire d?gager les dictateurs et leurs apprentis comme ses militaires en mutation dans la dictature. Avons-nous besoins de ses personnes, hier ils soutenaient Blaise Compaor? a modifier l?article 37 et s??terniser au pouvoir ? Non ! Le peuple Burkinab? est plus fort plus que ces voyageurs des h?tels de luxes. Les rues des villes du Burkina sont plus fortes que l?UA. Peuple Burkinab?, comptons sur nous-m?mes et la communaut? internationale pour forcer Yacouba Zida et Diendi?r? Gilbert ? remettre notre victoire aux civils. Ces organismes n?ont rien fait en C?te d?Ivoire, ni au Liberia, ni au Mali, les responsablesde ces organismes sont forts pour les H?tels de Luxes, les bons plats, et les belles voitures. Je remercie le Canada pour sa fermet?. Je demande la communaut? Europ?enne d?emboit? le pas d?s demain. Yacouba Zida et Diendi?r? r?fl?chiront et se tourneront vers un peuple meurtri depuis 27 ans. Je remercie le Moro Naaba pour sa sagesse et sa franchise, la balle est dans les mains d?un enfant du pays qui doit respecter nos sages. Le Burkina n?a pas besoins de ces bourgeois des h?tels de luxes pour r?gler ses probl?mes : nous avons d?j? fait le gros, entre Zida Yacouba Zida et Diendier? et le peuple, c?est une affaire d?un peuple m?ri et qui sait ce qu?il veut.

  3. Nous venons tout juste d'apprendre sur RFI que le prochain pr?sident de la transition pourrait etre Soungalo Appolinaire OUATTARA ou D? Albert MILLOGO. Cette proposition aurait ?t? faite par les repr?sentants de la communaut? internationale. Nous voulons tout juste rappeler ? la CEDEAO et ? l'UA qu'elles sont l? pour aider ? r?soudre la crise au Burkina et non a cr?? d'autres probl?mes. Votre choix risque de jeter les gens dans la rue. Soungalo est en fuite, ce qui veut dire qu'il y a probl?me. Et m?me s'il revient, il y aura toujours probl?me. Il est aussi responsable du chaos dans le pays. Nous voulons une personne consensuelle. Il existe bien des gens qui peuvent faire l'objet e consensus. A l'ext?rieur, il y a Jean Baptiste Natama, il y a le coll?ge de sage,etc. Faites attention Messieurs les facilitateurs

  4. Je ne jamais eu confiance a la CEDEAO ni ? l?UA et ses responsables. La France et la communaut? internationale avec leurs institutions fortes restent les meilleurs ? pouvoir faire d?gager les dictateurs et leurs apprentis comme ses militaires en mutation dans la dictature. Avons-nous besoins de ses personnes, hier ils soutenaient Blaise Compaor? a modifier l?article 37 et s??terniser au pouvoir ? Non ! Le peuple Burkinab? est plus fort plus que ces voyageurs des h?tels de luxes. Les rues des villes du Burkina sont plus fortes que l?UA. Peuple Burkinab?, comptons sur nous-m?mes et la communaut? internationale pour forcer Yacouba Zida et Diendi?r? Gilbert ? remettre notre victoire aux civils. Ces deux organismes n?ont rien fait en C?te d?Ivoire, ni au Liberia, ni au Mali, l?UA et ses responsables sont forts pour les H?tels de Luxes, les amants et les maitresses, les bons plats, et les belles voitures. Je remercie le Canada pour sa fermet?. Je demande la communaut? Europ?enne d?emboit? le pas d?s demain. Yacouba Zida et Diendi?r? r?fl?chiront et se tourneront vers un peuple meurtri depuis 27 ans. Je remercie le Moro Naaba pour sa sagesse et sa franchise, la balle est dans les mains d?un enfant du pays qui doit respecter nos sages. Le Burkina n?a pas besoins de ces bourgeois des h?tels de luxes pour r?gler ses probl?mes : nous avons d?j? fait le gros, entre Zida Yacouba et Diendier? et le peuple, c?est une affaire d?un peuple m?ri et qui sait ce qu?il veut.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article du même genre

A voir cette semaine à Ouagadougou

Posted by - 11 janvier 2013 0
Jeudi 10 janvier 2013 -16h : A l’Institut Français de Ouagadougou (ex-CCF Georges Méliès), Activités Ziri-ziri (sous la paillote) Le Kokondo…