Burkina : Essakane se lance dans l’exploitation du soleil

2392 0

A côté de l’exploitation de l’or, IamGold Essakane SA projette se mettre au vert et se lance dans la production d’énergie renouvelable. Le projet qui compte révolutionner l’industrie minière a été matérialisé le vendredi 26 mai 2017 par la pose du premier panneau solaire d’une centrale solaire de 15 Mégawatts (MW). Industrie énergivore, la mine compte ainsi réduire sa consommation de carburant par la construction de cette centrale.

La transition au traitement de minerai dur a engendré une augmentation de la consommation énergétique à la mine d’Essakane d’environ 14GWh/mois en 2013 à 26 GWh/mois en 2015. Pour résorber cette hausse, IAMGOLD Essakane SA a décidé, avec des partenaires, de construire une centrale solaire, en complément à la centrale énergétique de mazout lourd de 57MW.

La mine d’Essakane projette ainsi, par la construction de cette centrale solaire dans l’enceinte du site minier, produire et livrer de l’électricité bas-carbone afin de réduire son impact environnemental et améliorer sa compétitivité.

Le terrain occupé est de 22 hectares. Selon le porteur du projet, Essakane Solar, représenté par Christophe Fleurence, ce sont 130 000 panneaux solaires qui seront implantés. Et assure-t-il, « ce projet va révolutionner l’industrie minière ».

Le lancement des travaux a été fait par le ministre de l’énergie Alpha Dissa – © Burkina 24

Les travaux pour l’implantation de cette centrale solaire couvriront 8 mois.

Ce projet « ne représente qu’un début pour la mine d’Essakane », a indiqué Steve Letwin, président et chef de la direction d’Iamgold. Selon lui, Iamgold est sur la bonne voie pour augmenter la proportion d’énergies renouvelables à 15% de ses besoins totaux en énergie au cours des deux à trois prochaines années.

Ainsi, la mine réduira sa consommation de carburant, diminuera les coûts d’énergie et se protégera de la volatilité du prix du carburant. Par cette action, elle améliorera « (son) empreinte sociale et environnementale en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en augmentant l’embauche sociale », relate Steve Letwin. En chiffre, c’est « 6 millions d’économie de fioul et 18,500 tonnes de CO2 évitées par an », selon le directeur général d’Iamgold, Bruno Lemelin. Ce projet permettra également le développement local pérenne au regard de la création de 40 nouveaux emplois directs sur la période d’exploitation.

« Nous ne souhaitons pas être des miniers, des producteurs d’or, mais aussi des partenaires dans le développement durable », a déclaré Steve Letwin tout en assurant qu’il est un « fervent supporter de l’énergie renouvelable », en particulier, son aspect solaire.

Selon les responsables de la mine, ce projet démontre l’exemplarité du Burkina car c’est l’un des plus grands projets solaires en Afrique de l’ouest et la plus importante centrale fioul-solaire au monde. Ils espèrent que leur initiative servira d’exemple pour les autres sociétés minières implantées dans le pays.

Le ministre de l’énergie, Alpha Omar Dissa, qui a assuré la présidence de la cérémonie de lancement des travaux de la centrale solaire a salué le projet.  « L’initiative de la construction de cette centrale est louable et j’en félicite la haute direction d’Iamgold et tout le personnel », a-t-il fait savoir.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *