Sénat : Le CDP appelle à privilégier le dialogue

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti au pouvoir, a organisé sa rentrée politique ce 5 octobre 2013. Il a réitéré son engagement pour la mise en œuvre des réformes politiques, dont le Sénat. Assimi Koanda, le Secrétaire exécutif national (SEN), a appelé ceux qui s’y opposent à privilégier le dialogue et «un débat serein d’idées et de programmes ».

La suite après cette publicité
Assimi Koanda, SEN du CDP : "Nous invitons nos adversaires à un débat serein d'idées et de programmes" (Ph : B24)
Assimi Koanda, SEN du CDP : « Nous invitons nos adversaires à un débat serein d’idées et de programmes » (Ph : B24)

Le CDP a rempli la cuvette de la Maison du peuple à Ouagadougou de ses militantes et militants, à l’occasion de sa rentrée politique ce 5 octobre pour parler du « renforcement de la démocratie par la mise en œuvre des réformes politiques et des mesures pertinentes en faveur du bien-être des populations ».

« S’inspirer des valeurs africaines de dialogue »

Assimi Koanda a parlé réformes donc, et, bien entendu, Sénat. Il a réaffirmé l’engagement du parti à accompagner le processus de  la mise en œuvre de cette institution qui pour lui va « jouer un rôle majeur dans le paysage politique et institutionnel du Burkina Faso ».

Sans les nommer, le Secrétaire exécutif national s’est adressé à l’opposition et aux mouvements qui sont contre le Sénat. Il  les a appelés à privilégier le dialogue. « Les mouvements apparus ces derniers temps et arborant des symboles très expressifs de leur haine à l’encontre des autres, doivent faire place au bon sens et s’inspirer des valeurs africaines de dialogue, d’acceptation et de respect de l’autre », a-t-il suggéré.

« Nous invitons nos adversaires politiques qui annoncent chaque jour l’apocalypse, à un débat serein d’idées et de programmes », a-t-il ajouté dans son discours.

« Minorité électorale qui s’érige en majorité démocratique… »

Mais le SEN n’a pas pour autant manqué de décocher des piques à ces «adversaires».

Il a parlé par exemple de « minorité électorale qui s’érige en majorité démocratique (…) qui se réclame représentative du peuple », adepte de « rhétoriques acerbes, empreintes de haine et d’intolérance »,  diffuse des « messages irréalistes, populistes et opportunistes », le tout dans le but d’atteindre « leurs intérêts personnels et égoïstes ».

Les militants du CDP à la rentrée politique du parti à la Maison du Peuple à Ouagadougou, le 5 octobre 2013 (Ph : B24)
Les militants du CDP à la rentrée politique du parti à la Maison du Peuple à Ouagadougou, le 5 octobre 2013 (Ph : B24)

« Qu’ils sachent que la vérité finit toujours par triompher du mensonge quelque soit la dextérité et l’art de ses auteurs à maquiller le faux », est convaincu le capitaine du navire battant pavillon CDP.

Le CDP survivra à l’absence de subvention

Un bateau qui rencontre des « difficultés financières » (ce sont les termes d’Assimi Koanda), puisque la subvention de l’Etat lui a été refusée.

Cependant, Assimi Koanda rassure que cela n’affectera pas outre mesure le parti de la daba et de l’épi de mil car, dit-il, « le CDP existait avant que l’Etat ne décide de donner des subventions aux partis». Les militants seront appelés à mettre la main à la poche, a-t-il dit.

Des litiges internes minent  également le parti. Le SEN a assuré qu’une « suite » leur sera donnée, de même qu’aux « actes d’indiscipline apparus lors des élections ».

Assimi Koanda a enfin terminé par l’appel à la cohésion des militants du parti afin de ne pas prêter le flanc à tous ceux qui considèrent le CDP, selon ses termes, comme « une  cible à désintégrer par tous les moyens ».

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

Avertissement

Chers internautes, les commentaires injurieux, racistes, ethnicistes, discriminatoires, xénophobes, incitant à la haine, à la violence et à la guerre seront systématiques supprimés. Merci donc de rester courtois et constructifs dans l’animation du débat.

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

6 commentaires

  1. Le CDP croit que le pays leur appartient et m?me qu’il d?cide de ce qu’il faut diffuser dans les m?dias.

    Le CDP ? travers le Minist?re de la Communication refuse de faire passer le images sur la comm?moration de l’anniversaire de THOMAS SANKARA, NOTRE ERRO NATIONAL.
    Sachez que le peuple vous regard et vous suit.
    VOUS CEDIPISTES, Vous serez jug?s par le peuple Int?gre du Burkina.
    NA LARA EN SARA

  2. il ne sert ? rien de parler de paix pour mettre la poudre aux yeux des gens et travailler en sourdine pour semer les germes de la violence, tout le monde sait que le CDP est oblig? de mentir ? ses propres ?l?ments maintenant pour pouvoir rassembler une portion d'individus

  3. waowwwww !!! quelle Classe ! quelle clairvoyance ! quelle perspicacit? ! le CDP est assur?ment un grand parti ! je salue la hauteur de vue de notre bien aim? et cher parti ! CDP , victoire ! CDP, au pouvoir ! CDP , oy????????????????? !!

  4. Si tu es burkinab? ?vite de te m?ler des affaires des ivoiriens hein.

  5. Oui, pour le dialogue ! Mais en r?alit? de quoi allons -nous dialoguer? d?s lors que le cfop qui constitue l'instance supr?me de l opposition politique est ferme contre la mise en place du s?nat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page