Forces et faiblesses de 10 potentiels présidentiables au Burkina

2015 est sur toutes les lèvres et dans tous les esprits. Même si le principal concerné, Blaise Compaoré, dit ne pas s’en préoccuper pour le moment. Pourtant, il faut justement qu’il s’en préoccupe afin que le Burkinabè sache à quoi s’en tenir. Restera-t-il au grand dam du desiderata constitutionnel ? Partira-t-il ? Si oui, on peut commencer à soliloquer sur ses potentiels remplaçants.

La suite après cette publicité

Du côté du pouvoir

 François Compaoré

Blaise Compaoré sur la candidature de François Compaoré à la présidentielle de 2015  : " Il n'en a aucune intention, n'en a parlé ni à moi ni à personne" (Ph : Burkina 24)
François Compaoré (Ph : Burkina 24)

Il semble être le plus désireux de voir écarter cet « article de trop » dans la Constitution burkinabè qui empêche son frère de compter 33 ans dans le fauteuil présidentiel. Mais dans l’hypothèse où ce sera impossible, le petit-frère ne cracherait pas sur le poste de successeur.

Les manœuvres dont on l’accuse (à tort ou à raison ?) dont le but est d’installer son poste de commandement au CDP ne contrediraient pas cela. Comme l’a dit Zéphirin Diabré, rien ne l’empêche d’ailleurs d’être candidat. Mais son principal boulet reste son impopularité et la mode mondiale qui abhorre les successions dynastiques.

Djibrill Bassolé

MAEB
© Africatime

Il peut paraître surprenant que son nom paraisse dans cette liste.

Mais l’actuel ministre burkinabè des Affaires étrangères pourrait bien prétendre succéder à Blaise Compaoré. Il a su faire du petit territoire burkinabè un carrefour fort fréquenté sur le plan diplomatique. Son carnet d’adresses peut être un atout.

Il apparaît être également comme l’homme le plus « propre » politiquement. Il pourrait être également « l’homme de la situation » si Blaise Compaoré décidait de rendre le tablier.

Roch Marc Christian Kaboré

Roch Marc Christian Kaboré (Ph : DR)
Roch Marc Christian Kaboré (Ph : DR)

Qu’il crée son parti ou qu’il reste au CDP, Roch Marc Christian Kaboré a ses chances s’il pose sa candidature en 2015. Mise à part son malencontreuse formule « l’article 37 est antidémocratique », cet homme a toujours apparu comme celui du consensus et a généralement su faire le consensus. Reste à savoir s’il se lancera ou pas.

Le Général Gilbert Diendéré

Gilbert Diendéré (Ph : DR)
Gilbert Diendéré (Ph : DR)

Il ne parle pas beaucoup. Mais son action compense cet air taciturne. Comme dirait l’autre, il « tient la vie du président entre ses mains » car il commande la plus puissante arme (le Régiment de sécurité présidentielle) chargée de protéger sa vie.

Pendant ses 53 ans d’indépendance, le Burkina n’a connu qu’un seul Président civil. Le Coup d’Etat du 15 octobre 1987 sera-t-il le dernier au Burkina ? Ses faiblesses pourraient être sa non maîtrise des alcanes du pouvoir et son air effacé.

Mais en 1987, le capitaine Blaise Compaoré ne maîtrisait pas les alcanes du pouvoir et était aussi n°2 du régime révolutionnaire.

Du côté de la « mouvance »

Me Gilbert Noël Ouédraogo

Me Gilbert Noël Ouédraogo (Ph : DR)
Me Gilbert Noël Ouédraogo (Ph : DR)

Le parti de Me Gilbert Ouédraogo a démontré lors des dernières élections législatives qu’il avait toujours du poids. Un poids qui peut être encore mis à profit en 2015 si GNO décide de se présenter (le contraire étonnerait).

Mais en sa défaveur pèse peut-être l’âge, qui est moindre  mis en balance avec la position mi-figue mi-raisin que le parti de l’éléphant a adoptée. Ce « mariage » avec le parti au pouvoir que n’ont pas encore bien assimilé nombre de Burkinabè  risque de s’opposer au mariage avec le Palais de Kosyam.

Me Herman Yaméogo

Me Herman Yaméogo (Ph : DR)
Me Herman Yaméogo (Ph : DR)

L’autre juriste de la « mouvance », fils du premier président du Burkina, pourrait également tenter sa chance en 2015. Mais sa principale tare reste cette rupture de ban qu’il y a eu entre lui et une bonne partie de la population burkinabè. Le retournement de veste a semble-t-il déboussolé et cette désorientation pourrait faire perdre le nord à sa candidature.

Du côté de l’opposition

Zéphirin Diabré

Zéphirin Diabré (Ph : B24)
Zéphirin Diabré (Ph : B24)

Il semble être l’opposant le plus crédible du moment. Arrivé presque brutalement dans l’arène politique, bousculant l’ordonnancement politique du pays, Zéphirin Diabré peut s’appuyer sur ses bons résultats en moins de trois ans d’existence pour prétendre fouler le sol ciré du Palais de Kosyam.

Mais justement, son parti est encore jeune et il risque d’avoir fort à faire si le parti au pouvoir présente un candidat crédible et non « mouillé ».

De plus, il faudra compter aussi avec cette loi non écrite (et encore enfouie dans les tréfonds du tabou) qui semble vouloir dénier les rênes du pouvoir à certaines ethnies du pays.

Hama Arba Diallo

Hama Arba Diallo (Ph : B24)
Hama Arba Diallo (Ph : B24)

C’est le symbole de la sagesse, l’assurance d’un carnet d’adresses fourni d’un ancien fonctionnaire international et l’expérience d’un homme politique qui est la mémoire de l’histoire du Burkina. Hama Arba Diallo a l’avantage de l’âge rassurant.

Mais cet âge peut aussi être un handicap dans un pays où plus de la moitié de la population a moins de 40 ans. Le récent score électoral de son parti (le PDS/Metba) ne rassure pas non plus.

Me Bénéwendé Sankara

Me Bénéwendé S. Sankara (Ph : B24)"La division et la manipulation ne passeront pas!"
Me Bénéwendé S. Sankara (Ph : B24)

Il veut être l’incarnation d’un certain courant « puriste » de l’héritage de la révolution d’août 1983 et du capitaine Thomas Sankara. Le sankarisme selon Me Sankara a séduit à ses débuts, mais semble connaître un essoufflement, remarqué notamment lors des dernières élections locales où son parti (UNIR/PS) a fait une nette contre-performance.

Les scissions et les querelles entre frères sankaristes a fini par blaser de nombreux Burkinabè. Mais pour Me Sankara, le « sankarisme » a encore son mot à dire au Burkina.

L’outsider

InconnuCe sera celui à qui on s’attendait le moins. Il peut surgir de nulle part comme un capitaine Sanogo ou un Macky Sall. Sa force réside dans le fait qu’en 2015, les jeux seront ouverts si l’actuel Président cède le fauteuil présidentiel.

S’il décide de ne pas céder, cet outsider garde intactes ses chances parce que les troubles sont des conditions favorables à son opportunisme.

La Rédaction

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

103 commentaires

  1. prions Dieu pour notre cher pays le Burkina-Faso et d?passons des questions qui fragilise les liens ethniques.

  2. jusque l? le pr?sident du Faso ne sait pas encore prononcer sur sa candidature! dans le cas ou il ne se repr?senterait pas Djibril ou rock serait l’hommes de la situation!

  3. arr?te tous vos manipulation des burkinab? que notre pr?sident blaise compaore reste pr?sident du baukana faso en 2015 je demande beaucoup de pardon ? la france d’arr?te leurs manipulation des africains et notament la cr?ation des r?bellions dans nos continent et des financement; mes chers africains est le temps de vous r?veil et mobiliser pour dire non ? nos anciens colonial que trop c’est trop c?te d’ivoire hier centrafrique aujourd’hui et congo etc..

  4. tout a fait.si le pouvoir actuel veut remporter les ?lections de 2015 ils n'ont pas d'autre choix que de choisir entre ROCH et DJIBRIL BASSOLE

  5. Il nya pas de probl?me ethnique dans ce pays.Je viens de l’ouest ma femme est iana. Ma petite soeur est mari?e ? un mossi. Plusieurs amis ont des femmes qui ne sont pas de la meme ethnie qu’eux. C’ est un discours de politiciens sans programme qui jouent sur la fibre ethnique esp?rant se cr?er une g?n?ration spontan?e d’?lecteurs.Ils se trompent.

  6. ON A BESOIN D’ALTERNANCE ET LA VRAIE.CA ME FAIT HONTE DE VOIR BLAISE JOUER AU MEDIATEUR ALORS QUE LE FASO MEME EST MENACE PAR UNE CRISE POLITIQUE PROBABLE:ENFIN TOUT DEPEND DE LUI.QU’IL PARTE PENDANT QU’IL EST TEMPS!QUANT AU FUTUR LOCATAIRE DE KOSYAM,PEU IMPORTE SON AGE,SEXE,ETHNIE,RELIGION PURVU QU’IL FASSE L’AFFAIRE DE TOUS ET SURTOUT QU’ILS SOIT UN HOMME DE PAIX.ATTENTION,C’EST PEU ETRE MOI L’OUTSIDER…

  7. mon cher journaliste, il n'y a aucun probl?me ethnique au burkina. il faut savoir ?crire pour pr?server la paix sociale. Dans les pays o? le fait ethnique a ?t? mis devant pour conqu?rir l'?lectorat, on a vu comment les ?lections se sont termin?es. On ne veut pas de cela au burkina faso. Que pr?serve mon pays des pyromanes.

  8. Des raisonnements tellement bas qu'on a la naus?e! Combien de pr?sidents mossis le Burkina a-t-il eus? Savez-vous combien de non-mossis ont vot? pour Blaise aux derni?res ?lections? Brandir la fibre ethnique ne peut qu'?tre fatal ? celui qui s'y essaiera! Ce sont les bonzes du CDP qui draguent l'?lectorat pour le CDP et son mentor et non l'appartenance ethnique du Pr?sident; autrement dit, les gens vont au CDP parce qu'un de leur fils ou fr?re qui les soutient (d?veloppement local) s'y trouve et non parce que c'est Blaise COMPAORE qui s'y trouve et qu'il est mossi! Celui qui utilisera la fibre ethnique n'ira pas loin aux prochaines ?lections car il ?loignera de lui les ?lecteurs de l'autre ethnie!

  9. le classement allait etre parfait si tu mettait Ablass? Ouedraogo. Quoi qu’on dise les politiciens vont jouer sur l’ethnie pour pouvoir ecarter Zeph. c’est dommage mais on les voit venir. Meme au sein de l’opposition, ils se jouent de faux tours. Ablass? est toujours present aux rencontres du chef de file de l’opposition histoire de se faire voir par la population. Il n’arr?te pas non plus de parler en moor? meme dans les liuex o? cela n’est pas necessaire. C’est un vrai strat?ge et seul Rock pourra le concurrencer en 2015.

  10. L'argument ethnique est aussi bas que celui qui l'utilise. Loin d'?tre un programme politique, l'ethnicisme est un d?lit p?nalement r?pr?hensible.

  11. C'est le m?me Bissa qui a dirig? la coalition qui a fait sortir les gens le 29 juin et le 28 juillet 2013 en tant que CFOP! Comme quoi, le Burkinab? actuellement ne se pr?occupe pas du sexe des anges, mais cherche l'homme qui va le sortir de son marasme actuel! La mis?re ne chicotte pas moins les mossis parce que le pr?sident est mossi! D'ailleurs, le Mossi Blaise ne nous a pas encore amener ? l'?mergence apr?s 26 ans de pouvoir sans partage. 2015 est son terminus et quelle que soit l'ethnie du futur Pr?si, l'essentiel soit ?tre son programme de gouvernement!

  12. S'il h?site de partir c'est parcequ'il sait justement qu'il n'existera nulle part l'honneur et la dignit? apr?s son d?part. Il s'est pris en otage vu les dossiers de crime qui attendent tout frais. M?me un pr?sident du Faso issu du CDP ne pourra pas le couvrir.
    S'il reste, c'est l'opportuniste Outsider? qui b?n?ficiera.

  13. Dans la libert? d'expression aucune opinion n'est tabou. Ce n'est pas un appel ? ne pas confier le pouvoir ? une quelconque ethnie , mais c'est un constat personnel sur la mentalit? et il est libre de dire ce qu'il pense , ce qui n'est pas forcement ce que pense la majorit? des burkinab

  14. patate.B24 a du m?rite. Voici un article n?cessite mon commentaire. Mais ils vous ont pas encore achet? on dirait.
    Bref, parler de mossi au pouvoir en 2015 c?est pareil que parler d?homme politique comme pr?sident. Tous vos potentiel candidate sont masculins. A par le dernier qui s?me le doute. Pourquoi ne pas ins?rer une femme dans cette liste. Nous avons des femmes brave comme madame Juliette Bounoungou qui as de la classe m?me si son temps de gloire est passe?. Elle pourra faire ou ?tre la premi?re femme pr?sidentiable au faso.
    Mon commentaire se limite aux deux potentiels :
    Basol? n?a jamais ?t? clair et je vous le pr?cise ( Franc ma?onnerie sur youtube)Il va tous vous vendre celui-l?. Le bissa n?est pas effectivement un bon exemple car nous savons tous ce que ces gens font en Italie ? s?unir pour r?gner. ?, mais entre bissa.
    Donc ? mon avis on ne change pas une ?quipe qui gagne : l?Afrique n?a jamais adopte? la d?mocratie et donc est ?trang?re a elle. Blaise n?a qu?? rester si aucun n?est capable. Ca nous donnera encore un 5 an pour diminuer le nombre d?analphab?te et puis apr?s on esp?rera un printemps arabe en 2022 si Compaor? est toujours vivant et n?a toujours pas pr?parer un successeur.
    Vive le Burkina que j?adore
    Et que dieu nous garde en paix pour 2015

  15. Pr 1 homme d’etat 2015 c’est dmin qd on interroge blaise il trouve que c’est loin.On le voit venir.L’article 37 est tellement charg? d’histoire qu’il merite d’etre respect?.A bon entendeur

  16. une tr?s belle analyse de votre part.la verite appartient ? ceux qui verront l?avenir.k?Allah protege notre chere patrie le B F de tous les votours ki ont fait preuve d leur incapacite avoir la souffrance du peuple burkinabe.

  17. et bien moi je ne parle pas trop : jai la France et les USA derri?re moi. je serais le plus puissant out sider. ne me demander pas seulement de juger le plaiso car vous laver deja acquiter a travers la journ? du pardon.

  18. et bien moi je ne parle pas trop : jai la France et les USA derri?re moi. je serais le plus puissant out sider.

  19. moi je pense tr?s sin?rement que ce d?bat est st?ril . et je pense que ce qui devrait pr?occuper actuellement les BURKINABES , c’est de trouver des gens patriotes, comp?tents, capables de redresser la situation sociopolitique de notre pays.quand il s’agit de parler de nation ,on doit bannir l’ethnocentrisme . je pense qu’on doit plutot d?battre sur les probl?mes li?s ? la pauvret?, la corruption, la restauration des institutions r?publicaines de l’Etat .POUR LA 1ere FOIE Burkina24 ma desu .

  20. les favoris pour moi; Bassol? ;roch; salif diallo; simon compaor?; kadr? d?sir? ouedraogo. ce qui est sur CDP va s’en sortir vainqueur

  21. j’espere bien que le peuple n’ecoutera pas ceux la qui vont vouloir les pousser ? l’ethnessisme afin qu’eux ils puissent sortir vainqueurs.
    top 3: D. BASSOLE, Z. DABRE et le outsider

  22. Quel Homme cr?dible et non mouill? dispose le CDP. En tout cas moi je vois pas. Mon cher Journaliste dite moi le Nom de ce homme qui n’est pas mouill? au CDP comme vous le pr?tendez.

  23. Quelque soit la situation qui va pr?valoir en 2015, Blaise et ses compagnons quitteront le pouvoir. Ils le savent, que le peuple Burkinab? n?a plus besoin d?eux.

    A bon attendeur Salut!

    NA LARA AN SARA

  24. Et Kadre D?sir? Ouedraogo dans tout ?a? Vous serez agr?ablement surpris de ce que nous r?serve le PF… comme il en a l’habitude!

  25. Merci pr cette analyse superficielle. Je suis pr?t ? voter pour le Gl Dj?ndj?r?. C?est un homme de l?ombre mais je ne doute pas sur ses comp?tences. Mais je crains seulement des d?rives autoritaires et autocratiques. Vous avez oubli? ?galement Monsieur SOUNGALO A. OUATTARA, le parrain national, qui a sign? un pacte non ?crit avec la presse pour son positionnement politique( c?est l?homme le plus m?diatis? mais il est incomp?tent, croyez moi). Les forces tranquilles que sont Kadr? d?sir? OUEDRAOGO, Djibril Bassolet, Hama Arba Diallo, Salif DIALLO, PARAMANGA Yonli ou Roch Peuvent ?tre des gens sur qui on peut compter. Les tocards sont: Fran?ois COMPAORE, Herman YAMEOGO , Gilbert N. OUEDRAOGO, ils ne peuvent rien apporter ? ce pays. C?est des gens qui ont h?rit? la position m?me qu?ils occupent actuellement. Je suis contre le petit commentaire fait au sujet de Zeph. Il n?y aucun probl?me ethnique au Burkina et il ne faut pas en cr?er. M?me des Samo(ce sont mes parents ? plaisanterie)ont ?t? pr?sidents ici et ont eu beaucoup de soutiens populaires. Je soutiens ?galement l?Outsider qui doit ?tre l?homme de la situation : ?a peut ?tre moi aussi, j?ai un meilleur niveau que Kabila fils

  26. au burkina le pouvoi n? pa patrimonial comme dans lempire romain au moyen ?ge.blaise et sa lign? sa dynastie sa pouritture de proches doivent sen aller. m? faison preuve d maturit? electoral en 2015 comme au senegal

  27. je souhaite une alternance pacifique pour pr?server les acquis. Et seuls Bl?z, l’entourage de Bl?z et l’occident peuvent nous la faire vivre. Mais ?a ne sera pas facile. Car beaucoup de dossiers attendent qu’il quitte vivant du pouvoir pour lui dire Bonjour.