Présidentielle 2015 : Les jeunes ADF/RDA positionnent déjà leur candidat

La présidentielle de 2015 au Burkina, ce n’est plus pour longtemps. Les jeunes militants de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA),  eux connaissent déjà leur candidat. Ils ont pris une recommandation à l’issue d’un forum, ce 9 août, pour inciter Me Gilbert Ouédraogo à se porter volontaire.

La suite après cette publicité

« Me Gilbert Ouédraogo, les jeunes libéraux de l’ADF/RDA soutiennent vivement votre candidature aux élections présidentielles de 2015 ». Telle a été la motion de recommandation prise à l’issue du Forum des jeunes libéraux de l’ADF/RDA, les 8 et 9 août 2014 à Ouagadougou.

«Je vous ai entendus (…).  Je serai votre homme en 2015 si vous pensez que je suis votre homme », a répondu l’intéressé aux jeunes rassemblés dans la salle de conférence du Conseil burkinabè des chargeurs, ce samedi.

Il leur a cependant précisé que la décision d’être candidat du parti ne lui appartenait pas, et que ce sera à un congrès extraordinaire d’en décider.

En attendant, Me Gilbert Ouédraogo les a exhortés à se préparer à être les acteurs d’une  alternance pacifique au Burkina en 2015. C’est d’ailleurs le thème central du forum lors duquel les jeunes militants ont réfléchi sur leur rôle et leur responsabilité pour une transition politique apaisée en 2015.

Les jeunes ont pris la résolution de promouvoir des « actions citoyennes » en ayant des « pratiques responsables » afin « d’épargner au Burkina les affres de  la violence ».

Pour Me Gilbert Ouédraogo, le dialogue prôné par l’ADF/RDA, et qui lui a valu d’être « ridiculisée » et d’essuyer une opposition farouche mais qui apparaît aujourd’hui  comme une évidence, « reste la seule alternative valable ».

Pour le reste, il assure que l’ADF/RDA survivra au décès de son président d’honneur à vie, Gérard Kango Ouédraogo (à qui un hommage a été rendu lors de la clôture du forum). « C’est maintenant que notre parti ira de l’avant », a-t-il lancé en mooré à l’endroit de ses « frères » jeunes, qui, selon l’un  de leurs leaders, Mamadou Ouédraogo, croient fermement que Gilbert Ouédraogo présidera « le premier conseil des ministres après 2015 ».

Abdou ZOURE
Burkina 24 
publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Blaiso les hommes forts du burkina sont nombreux et tu ne faisait pas partie tu te trompait. …….bye bye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page