Slam pour la patrie : « Halte à l’incivisme »

Les quart de final concours « je slam pour ma patrie » se sont déroulés le 11 octobre au jardin de la radiotélévision du Burkina. 15 candidats sont retenus pour la demi-finale.

La suite après cette publicité

La situation nationale ne cesse d’attirer plus d’un et chacun y va de sa manière, « Halte à l’incivisme », est le thème retenu pour cette année au concours « Je slam pour ma patrie ».

25 candidats ont rivalisé de talents au jardin de la RTB ce 11 octobre et 15 candidats ont été qualifiés pour la demi-finale mais 5 d’entre eux seront retenus pour le grand rendez-vous à Dédougou. Face à l’incivisme grandissant, les uns et les autres ont appelé dans leurs textes au respect du code de la route, à poser des actes écocitoyens, dénoncer les actes de vandalismes.

Cependant le jury a déploré le niveau de langue faible et la mauvaise diction de certains candidats et a appelé à redoubler d’efforts car « c’est l’image du pays qui est aussi en jeu ».

Ce concours qui est à sa deuxième édition entre en droite ligne des activités de la commémoration du 11-Décembre (fête nationale du Burkina Faso) et dont l’objectif est d’inculquer le civisme au Burkina Faso. Dédougou succède à Dori pour la commémoration du 11-Décembre.

Reveline SOME

Burkina24

 

publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. n’importe quoi.si vous croyez que ce truc peut ?duquer pfffffffff!l’?ducation civique c’est un programme scolaire tout entier pas un concours de merrrrrrrrrrrrde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page