Examens de fin d’année : 223 970 candidats à la conquête du BEPC, CAP et du BEP

C’est parti pour le Brevet d’études du premier cycle (BEPC), le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) et le Brevet d’études Professionnelles (BEP) au Burkina Faso ce mardi 2 juin 2015. Ils sont au total 223 970 candidats inscrits cette année à la conquête de leur premier diplôme du secondaire.

La suite après cette publicité

Le lycée Les Elites et celui municipal de Sigh-Nonghin ont servi de lieux de lancement officiel des épreuves des examens du BEPC, CAP et du BEP, organisés par l’Office central des examens et concours du secondaire (OCECOS). Lesdits examens se dérouleront du 2 juin au 1er juillet 2015. C’était en présence de Samadou  Coulibaly, ministre de l’éducation nationale, accompagné du secrétaire général du ministère des enseignements secondaire et supérieur.

De l’importance de l’examen en question

De l’avis de Samadou Coulibaly, la visite de ce matin témoigne de l’importance de l’examen que les candidats sont en train de subir ce matin aussi bien pour eux que pour les deux ministères et pour la nation toute entière. En plus de l’importance de l’examen, il dit être venu les féliciter pour le parcours qui les  a conduits dans les salles d’examens.

« Nous sommes venus leur dire de ne pas paniquer parce que cela est souvent source d’erreur et d’échec d’un certain nombre d’entre eux », fait-il savoir.

De salle en salle, c’est le même message d’encouragement qu’a livré le ministre aux candidats. « La première règle du succès, c’est de ne pas paniquer, de ne pas avoir peur ».

Les difficultés rencontrées sur le terrain

Le lancement officiel des examens
Le lancement officiel des examens

Le lycée municipal de Sigh-Nonghin accueille le jury n°76 avec un total de 376 candidats répartis dans 8 salles avec 20 surveillants. Selon Adélaïde Tapsoba, présidente du Jury, les difficultés relevées se résument « au manque de pièces d’identité scolaire, le problème de fiche de table » pour les candidats régulièrement inscrits.

Mais elle estime que ce sont « des problèmes qui se résolvent immédiatement » en envoyant les candidats concernés dans leur école respective pour établir leur pièce d’identité scolaire.

Comme à l’accoutumée, c’est par l’épreuve de dictée qu’a débuté l’examen du BEPC 2015. ‘’Un élève appliqué’’, c’est le titre de la première épreuve soumise aux candidats.

A noter qu’environ 4 840 179 029 F CFA sont mobilisés pour l’organisation des examens et concours de la session de 2015.  Les premiers résultats en ce qui concerne le premier tour sont attendus à partir du 10 juin prochain.

Oui Koueta (stagiaire)

Burkina24

publicite


publicite

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page