Assemblée générale du WANEP : « En matière de paix, aucune organisation n’est de trop »

746 0

Le réseau West Africa Network for Peacebuilding (WANEP) a organisé ce samedi 23 Septembre 2017 une assemblée générale à Ouagadougou. Le but est de professionnaliser son conseil d’administration.

A travers cette assemblée générale qui réunit les membres du WANEP, le réseau veut faire un bilan de son parcours, renouveler son équipe dirigeante et professionnaliser son conseil d’administration. Pour Adama Savadogo, président du conseil d’administration en fin de mandat, WANEP est « une ONG qui est là pour l’édification de la paix. Avec tout ce qui se passe au Burkina Faso, en Afrique et dans le monde, il faut qu’on s’asseye  pour cogiter et voir ce qu’on peut apporter de plus pour l’édification de la paix ».

 En termes de bilan de son mandat, Adama Savadogo trouve qu’il est hautement positif car dit-il, « nous avons participé à l’élection présidentielle où nous avons mis un centre d’éveil dans les 45 provinces ».

La professionnalisation du conseil d’administration est une résolution adoptée en 2009  et sa mise en œuvre a commencé en 2011. Pour Gisèle Vedogbeton, trésorière du WANEP régionale, « jusqu’à ce jour, il ne restait que le Burkina et le Niger ». En attendant le vote des membres, elle trouve que les personnes désignées pour le nouveau conseil d’administration  sont « des professionnels qui vont s’engager pour assurer la bonne gouvernance et la réalisation effective de la vision de notre grande organisation  en contribuant à l’agenda de la CEDEAO dans le cadre de la prévention et la transformation des conflits ».

Le WANEP Burkina est confronté à des défis financiers qui retardent son financement,  car dit-elle «  le secrétariat dépend totalement de l’appui financier du Bureau Régional ». Elle invite donc tous les membres du réseau à continuer de travailler pour contribuer à la paix au « Pays des hommes intègres ».

Simon Compaoré, ministre d’Etat,  tout en faisant l’ouverture des travaux du réseau, trouve qu’« en matière de paix, aucune organisation n’est de trop ». Il encourage ainsi les membres à continuer leur mission d’édification de la paix au Burkina et dans le monde.

Alice THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rédaction B24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles du même genre