Le complexe du W-Arly-Pendjari inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

1275 0

Le complexe du W-Arly-Pendjari, à cheval entre le Burkina Faso, le Bénin et le Niger est désormais classé dans sa totalité au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le certificat l’attestant été remis aux représentants des différents pays concernés ce 1er juin 2018 au siège de l’UNESCO à Paris. 

Le complexe du W-Arly-Pendjari, d’une superficie de 1 714 831 ha, constitue la plus vaste aire et le plus important continuum d’écosystèmes terrestres, semi-aquatiques et aquatiques de l’Afrique de l’Ouest. Elle abrite notamment la plus grande population d’éléphants de l’Afrique de l’Ouest, des lions, des léopards et de nombreuses espèces menacées.

En rappel, c’était lors de la 41ème session du Comité du Patrimoine mondial tenue en juillet 2017 à Cracovie (Pologne), que la décision d’inscription du Complexe Arly-Pendjari, Bénin, Burkina Faso, Niger avait été prise, en extension du Parc National du W du Niger.

C’est chose faite aujourd’hui et son inscription au patrimoine mondial lui « consacre la valeur universelle exceptionnelle d’un bien culturel ou naturel afin qu’il soit protégé au bénéfice de l’humanité », peut-on lire sur le certificat.

Pour  le ministre de la culture burkinabè, Abdoul Karim Sango, aussi présent à Paris avec ses pairs pour la réception du certificat, et s’exprimant dans une vidéo postée sur la page Facebook du ministère de la culture, si l’inscription du complexe sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO a été le fruit de la collaboration des trois pays, c’est de concert qu’ils entendent encore  poursuivre leurs efforts pour mettre en œuvre les recommandations du comité et pour améliorer sa conservation.

Revelyn SOME

Burkina24

 

 

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre