Contrôle antidopage : La direction de la médecine des sports forme des agents

447 0

La direction de la médecine des sports  du Burkina a organisé un atelier de formation d’agents de contrôle antidopage pour permettre au Burkina d’avoir un panel de contrôleurs. 

Faire en sorte que le sport garde sa valeur éthique  et éducative, outiller les agents antidopage dans leur contrôle de qualité des échantillons, telles sont les missions que la direction de la médecine des sports du Burkina s’est fixée. Ce qui justifie l’organisation d’un atelier de formation au profit de ses agents triés également parmi des acteurs du domaine du sport et de la médecine. Celle-ci a eu lieu le jeudi 18 et le vendredi 19 août 2018 dans la salle de conférence du ministère des sports et des loisirs.

« Nous avons trouvé juste de former pour couvrir la totalité de nos contrôles antidopage », constate également le directeur de la médecine sportive du Burkina Ibrahim Séré. 

Les modules de la formation

Les stagiaires se comptent parmi des médecins, des infirmiers et des acteurs sportifs. « L’objectif, en parlant des acteurs sportifs, est de les amener à sensibiliser également les sportifs puisqu’ils sont plus proches d’eux. Ils les côtoient tous les jours», justifie Ibrahim Séré. Les modules de la formation ont concerné notamment  les différentes organisations qui évoluent dans le domaine comme l’organisation régionale antidopage et l’organisation mondiale antidopage, le prélèvement sanguinaire et urinaire, leur conditionnement et leur envoi dans un laboratoire certifié par l’agence mondiale antidopage.

La formation a été assurée par le colonel-major Jean-Baptiste Liliou et le représentant de l’organisation régionale antidopage. Il a conseillé aux nouveaux agents de contrôle de faire preuve de patience car c’est à force de pratique qu’ils réussiront à se faire la main. Toutefois, il a fait savoir que « la lutte contre le dopage n’a pas de frontière ».

Cette formation entre également dans le cadre de la dynamisation de la direction de la médecine sportive qui est encore embryonnaire au Burkina.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre